Guinée : Comment trancher entre Cellou Dalein et Sidya Touré?

Composition de la nouvelle CENI
Les anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré
Les anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré

CONAKRY-Le bras de fer entre Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo autour de la désignation des représentants de l’opposition devant siéger à la CENI  est loin de finir. Ce jeudi 10 janvier contre toute attente, le Président de la République a signé un décret mettant en place une CENI (commission électorale nationale indépendante) partielle composée de 10 membres dont sept issus de la mouvance présidentielle, deux de la société civile et un de l’administration.

Il  reste donc les sept commissaires issus de l’opposition. Mais le parti de Cellou Dalein Diallo et celui  de Celui de Sidya Touré ne s’entendent pas sur le quota qui revient à chacun. L’UFDG réclame 5 commissaires plus celui du PEDN  alors que l’UFR réclame à lui seul deux commissaires. Faute d’accord, chacune de ces formations politiques  a préféré déposer sa liste en « solo ».  

Le ministre Bouréma Condé s'est retrouvé avec une liste  huit  prétendants  alors que c’est sept commissaires qui reviennent à l’opposition plurielle dans la composition de la nouvelle CENI. Face à la délicatesse de cette « crise artificielle » entre opposants, le Gouvernement s’est abstenu de trancher. Bouréma Condé a préféré refiler cette patate chaude aux partis en conflit. Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a déjà saisi le Chef de file de l’opposition sur la question.

Lire aussi-Guinée: de nouvelles querelles entre Sidya Touré et Cellou Dalein?

Comment trancher ? Les deux anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré vont devoir trouver une solution rapidement  sur cette question au risque de bloquer davantage le processus de mise en place de la nouvelle CENI. Le décret d’Alpha Condé lu ce jeudi les a d’ailleurs sommé de s’entendre dans un délai de 45 jours pour déposer leurs listes auprès du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. Pour l’heure, chaque camp campe sur la position.

Ce jeudi, Cellou Dalein Diallo a demandé l’application de la loi qui selon lui, précise  les modalités de répartition. « Nous allons répondre au ministre de l’administration du territoire qui est le ministre en charge des partis politiques, qui a les résultats et qui a la loi. C’est très simple c’est d’appliquer la loi », a martelé l’opposant.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 11 janvier 2019 à 10:33