Guinée : Alpha Condé lance l'IRM du Centre de Diagnostic de la CNSS…

Santé
Alpha Condé, Président de la République de Guinée au lancement de l'IRM de la CNSS
Alpha Condé, Président de la République de Guinée au lancement de l'IRM de la CNSS

CONAKRY- C’est une aubaine pour les populations guinéennes ! La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), pour soulager les malades vivant en Guinée  vient de se doter d’un appareil de dernière génération pour l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM). Ce dispositif médical  présenté ce mercredi 09 janvier 2019 au président Alpha Condé est installé au centre de diagnostic de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, a constaté Africaguinée.com.

Cet appareil permettra, selon Malick Sankon, directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité une nette précision dans le diagnostic de plusieurs pathologies et va contribuer à la réduction des évacuations sanitaires surtout celles liées aux besoins de diagnostic fiables.

‘’ Aujourd’hui sous votre autorité nous allons mettre à la disposition des usagers, cet équipement d’Imagerie par Résonnance Magnétique qui, par sa caractéristique de haut champ est une première dans notre pays. Notre centre offre ses services dans divers domaines de diagnostics biomédicaux grâce aux équipements dont il dispose dont, l’écho doppler cardiaque ; le scanner 16 barrettes, la radio numérique, l’appareil de mammographie, le laboratoire d’analyse biomédicales doté d’automates et le cabinet dentaire et de prothèse doté de panoramique’’ a expliqué Malick Sankon, directeur général de la CNSS.

Placée sous la présidence d’honneur du président Alpha Condé, le chef de l’Etat dans son adresse s’est dit très fiers de constater  l’amélioration des conditions sanitaires du service de santé de la CNSS.

‘’Vous savez la Guinée perd beaucoup d’argent pour évacuer les malades vers l’étranger, mais on  ne peut pas évacuer tout le monde aussi. Il est extrêmement important que la Guinée puisse se doter des moyens médicaux pour permettre à l’ensemble des guinéens de bénéficier des soins qu’ils peuvent avoir ailleurs comme au Maroc ou en France. Nous sommes donc très heureux que la Caisse soit située dans cette voie. Avec l’IRM, beaucoup de maladies qu’on ne pouvait pas diagnostiquer avant peuvent l’être aujourd’hui dans notre pays, je félicite donc le directeur général de la caisse et tous les employés’’ s’est félicité le chef de l’Etat, avant de faire quelques remarques à l’encontre de la CNSS.

‘’ Si je félicite la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, il y  aussi deux insuffisances que j’ai souligné au DG de la Caisse (…), en principe tous les travailleurs en Guinéen doivent être assurés à la CNSS, et on est extrêmement loin de cela. Je ne crois même pas, en dehors des fonctionnaires que 30% des employés du secteur privé sont assurés ici. L’obligation d’un employeur est d’inscrire son employé à la caisse, payer sa part de cotisation sociale que le travailleur pays (…), beaucoup ne le font pas. L’inspection générale du travail doit veiller à cela, le syndicat qui doit défendre les travailleurs doit savoir s’ils sont affiliés à la CNSS. En second lieu, dans beaucoup de pays, les fond des CNSS contribuent beaucoup au développement du pays, certes vous avez commencé avec l’hôpital à G’Bessia, l’Hôtel que vous avez construit à Boké, mais votre participation citoyenne doit être beaucoup plus importante’’ a conseillé le chef de l’Etat guinéen.

Avant de clore son propos, Malick Sankon a parlé des perspectives de sa direction pour cette nouvelle année. Aux dires du DG, à la faveur de la revalorisation de plafond des cotisations sociales en vigueur depuis le 1er Janvier 2019, la CNSS procédera dans les mois à venir, à une augmentation des pensions pour améliorer les conditions de vie des retraités et des veuves.  Selon le premier responsable de la Caisse, l’hôpital des travailleurs de Guinée voulu par le président Alpha Condé sera bientôt livrer.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Jeudi 10 janvier 2019 à 11:05

TAGS