.

Conakry : le graffiti de Sékou Touré « profané » à la rentrée de Kaloum…

Facebook icon Twitter icon
Sékou Touré
Graffiti de Sékou Touré à Conakry
Graffiti de Sékou Touré à Conakry

CONAKRY-Le graffiti de Sékou Touré situé au pont 8 Novembre à la rentrée de Kaloum a été « profané ». L’emplacement de ce graffiti a fait l’objet d’une vive polémique, il y a deux semaines. Aujourd’hui c’est une image de Sékou Touré complètement défigurée qui apparaît entre Thomas Sankara et Kwamé NKourouma, deux leaders panafricains. 

Sur le graffiti de Sékou Touré, une peinture rouge foncée y a été ajoutée aux yeux et au nez signe de « sang » qui coule.  A voir de loin, ça donne l’impression de quelqu’un qui pleure ou qui boit du sang. Héros pour certains, tyran pour d’autres, 36 ans après sa mort Sékou Touré continue de diviser. 

Son graffiti sur le pont 8 novembre a été perçu comme une insulte par les associations de victimes du Camp Boiro. « Cela ressemble à la photo d’Hitler au camp d’extermination d’Auschwitz », commente un détracteur du graffiti de Sékou sur le pont 8 novembre.

En effet, en 1971 plusieurs cadres guinéens y ont été pendus par le régime de Sékou Touré. Les victimes de son régime et leurs proches ne tolèrent pas l’emplacement de ce graffiti. Criant au scandale, ils ont interpelé le maire de Kaloum, Aminata Touré d’enlever le graffiti de son père au pont 8 Novembre. Mais la fille de Sékou Touré n’a pas encore obtempéré. Pour l’heure nous ne savons pas qui est l’auteur de cette « profanation ». 

Ce mercredi 9 janvier, les nostalgiques du premier président guinéen ont célébré « le Sékou Touré Day » à Conakry. Une occasion qu’ils ont mise à profit pour vanter les mérites de leur champion en lançant des piques à ses détracteurs. 

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Jeudi 10 janvier 2019 à 19:27