Grève des enseignants : Que dit l’accord de sortie de crise obtenu au forceps?

Education
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et Aboubacar Souma, leader du SLECG
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et Aboubacar Souma, leader du SLECG

CONAKRY-Le Gouvernement guinéen et le Syndicat libre des Enseignants-chercheurs de Guinée (SLECG) vont signer ce mardi 8 janvier 2019 un protocole d’accord pour mettre fin à la grève des enseignants qui dure depuis trois mois. Tout est prêt, nous dit-on. La signature du protocole était d’ailleurs prévue hier soir. Mais le Président de la République, Pr Alpha Condé a  demandé à jeter un regard sur le texte avant sa signature prévue ce mardi.

Toute la soirée du lundi plusieurs enseignants réunis au siège du SLECG à Donka festoyaient. Manifestement satisfaits du contenu, certains esquissaient des pas de danses alors que de vieux haut-parleurs crachaient de la musique locale.

Qu’ont-ils obtenu ? Selon certaines indiscrétions venant du SLECG, le protocole d’accord prévoit qu’il y ait un recensement général des effectifs du personnel enseignant. Une opération qui permettrait de dégager les fictifs, les doublons, les cas d'abandon et de de décès. La manne financière qui sera économisée après sera reversée aux enseignants. Pour le moment, nous n’avons pas assez de détails sur le modus-opérandis de ce processus.  Mais dans les heures qui suivent nous en saurons davantage lors de la signature. 

A suivre…

 

Une dépêche de Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 113

Créé le Mardi 08 janvier 2019 à 11:23

TAGS