.

Naufrage meurtrier aux larges de Conakry : Que s’est-il réellement passé ?

Facebook icon Twitter icon
Société
Le Port de Pêche de Boulbinet dans la commune de Kaloum
Le Port de Pêche de Boulbinet dans la commune de Kaloum

CONAKRY-Une barque ‘’entassant’’ plusieurs personnes à son bord a chaviré aux larges des côtes guinéennes dans la nuit du mardi, 01 janvier 2019, aux environs de 20h. Au moins deux personnes sont mortes tandis que sept autres ont été blessées.

La pirogue a chaviré dans la zone de SORO, causant la mort d’un homme identifié comme le capitaine de l’embarcation et une jeune dame. Immatriculée, DC/ANAM/141/2018 au port de pêche de Coléah, la barque a clandestinement embarqué à son bord des passagers en provenance des îles de Room et à destination du port de Boulbinet. Elle a chaviré la nuit à cause d’une panne de moteur selon certains témoins. Une version contestée par l’Agence de Navigation Maritime (ANAM) qui indique que les causes de l’accident seraient dues à l’état d’ébriété avancée de certains passagers et des mouvements de personnes qui ont provoqué le renversement de la barque.

Les autorités annonce l’ouverture d’une enquête judiciaire pour élucider les causes et les circonstances du drame et de faire répondre devant la loi les responsabilités impliquées dans cette tragédie. Selon le Préfet Maritime que nous avons interrogé, c’est une  panne de moteur qui a occasionné ce drame. Il explique que les  deux victimes sont une femme d’origine léonaise et le capitaine de la pirogue.

 « Contrairement, aux dispositions que nous avions prises  cette barque était venue de Coleya, elle n’était pas ciblée et c’était une barque de pêche. Elle s’est adonnée au transport des personnes alors qu’elle n’était pas reconnue (…) Il y a eu une panne de moteur qui a occasionné ce naufrage au port de Boulbinet.  Heureusement, il y avait beaucoup de barques qui sont venus au secours, on a eu deux morts, une femme d’origine léonaise  et le capitaine de la barque. Les blessés ont été évacués à l’hôpital.  Il y a eu 3 blessés transportés à Ignace Deen et 4 à Donka », a déclaré le préfet maritime, Colonel N’Famara Dioumandé 

Combien de passagers étaient-ils à bord ? Il y a-t-il eu de portés-disparus ?  Pour le moment, c’est le mystère. « Le 1erc’était le nouvel an,  des jeunes  se sont rués vers les plages. Le nombre était tellement grand, il y avait des compétitions entre les barques, il y avait des barques destinées au transport. Nous avions ciblé trois ports avec la collaboration de l’aviation maritime, le port de petit bateau, le port autonome  et le port de boulbinet où nous avions recensés un certain nombre de barques de transports (…), on ne sait pas s’il y a eu des portés disparus ou pas parce qu’ils ne sont pas embarqués à bord officiellement », a précisé le Colonel.

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 13

Créé le Jeudi 03 janvier 2019 à 10:47

TAGS