.

Londres traite l'arrivée croissante de migrants comme un "incident majeur"

Facebook icon Twitter icon
Immigration
Le première ministre britannique Thérésa May-Africaguinee.com
Le première ministre britannique Thérésa May-Africaguinee.com

Le ministère britannique de l'Intérieur a annoncé vendredi traiter comme un "incident majeur" les arrivées sur les côtes britanniques de migrants traversant la Manche à bord de petites embarcations, qui se sont multipliées depuis le mois d'octobre.

Le ministère "traite la situation comme un incident majeur", a déclaré un porte-parole dans un communiqué, après que le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid, a tenu une conférence téléphonique avec les services en charge de l'immigration, la police des frontières et l'Agence nationale contre le crime organisé, pour coordonner leur action.

"Le ministre de l'Intérieur a pris en main la réaction face au nombre croissant de migrants tentant de traverser la Manche", a déclaré le porte-parole.

Sajid Javid étudie la possibilité de mettre à disposition des autorités davantage de navires pour patrouiller dans la Manche, tout en craignant que cela n'encourage les migrants à entreprendre une traversée.

"Appel urgent"

Il a sollicité un "appel urgent avec son homologue français au cours du week-end" pour évoquer la collaboration des autorités françaises et britanniques.

Vendredi vers 09H00 GMT, la police des frontières britanniques a repéré une "petite embarcation" au large de Douvres avec huit Iraniens à bord. Ils ont été ramenés sur la côte, et ont subi un examen médical avant d'être pris en charge par les services de l'immigration.

Plus tôt dans la nuit, vers 03H00 GMT, quatre hommes, trois Iraniens et un Syrien, avaient été interceptés à bord d'un bateau pneumatique au large de Douvres.

Les tentatives de traversée de la Manche se sont multipliées ces dernières semaines. Depuis le 23 décembre, près d'une centaine de personnes ont été secourues en mer par les autorités françaises ou britanniques.

La traversée de la Manche sur de petites embarcations est rendue particulièrement dangereuse par la densité du trafic maritime, les forts courants et la faible température de l'eau.

Belga

Créé le Samedi 29 décembre 2018 à 9:57