Boké: à la découverte de la Compagnie des Bauxites de Guinée...

Mines

KAMSAR-La Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) a lancé ce mardi 18 décembre 2018 ses journées ouvertes à Kamsar-Sangaredi. Le but est de faire connaitre au grand public les principales activités de la CBG, aussi bien dans ses projets d’extension, que sa contribution à l’amélioration des conditions de vie de la communauté. 

La CBG compte aujourd’hui 2 300 employés. Elle a exporté plus 500 millions de tonnes de bauxite depuis 1973 avec 5 milliards de dollars de revenus généré à l’Etat guinéen. Des chiffres qui réjouissent la Direction Générale de la Compagnie des Bauxites de Guinée. 

« Cette première édition des portes ouvertes de la CBG est une façon pour nous de faire savoir aux populations guinéennes ce que nous faisons. Notre première préoccupation c’est la sécurité. Toute opération qui peut se faire sans sécurité ne nous intéresse pas.  C’est une émanation de l’ensemble des emplois de la CBG. La sécurité est si importante pour nous que tout employé de la CBG qui est témoin, voit ou assiste à une opération qui ne respecte pas les normes sécuritaires, a le droit, le devoir et la possibilité d’arrêter ces opérations. La protection de l’environnement et la biodiversité est aussi importante pour nous. L’éthique et la transparence sont aussi chers pour nous, donc pas de corruption, pas de dessous de table. La session que nous tenons aujourd’hui est aussi une forme de transparence. C’est pourquoi nous avons décidé d’ouvrir sans restrictions nos portes à la presse, étant des journalistes indépendants, vous allez rapporter ce que vous avez vu », a déclaré le Directeur Général de la CBG ,Souleymane Traoré. 

Les revenus générés à l’Etat guinéen à travers la CBG s’élèvent à 5 milliards de dollars depuis 1973 contre 500 millions de tonnes de bauxite exportées. Des chiffres qui ont considérablement contribué au développement de la Guinée et surtout à l’amélioration des conditions de vie des populations impactées par les activités de la CBG. 

« On est fier, depuis 1973 la CBG a exporté plus de 500 millions de tonnes de bauxite. Ces 500 millions ont apporté à la CBG surtout à ses actionnaires, en premier lieu l’Etat qui a bénéficié de plus 5 milliards de dollars de revenus générés depuis le début des opérations en 1973. Le jour où on m’a présenté ces chiffres, je n’en revenais pas. Je me suis dit que la CBG méritait d’être connue. Ces chiffres ont été présentés à Monsieur le Premier ministre et au Président de la République lors de leur passage à la CBG aux mois de juillet et novembre.  5 milliards en 45 ans d’opération. Certains directeurs vous ont parlé de la montée en régime de la CBG, nous avons commencé par 4 millions. En 1991, nous étions dans les 10 millions, en 2007 un peu moins de 14 millions et puis ces 5 dernières années on a fait en moyenne 15 millions avec une baisse en 2017 qui est expliquée par le fait que nous avons commencé le projet d’extension et certaines maintenances majeures notamment le chargeur de navire, qui nous ont obligé à ne pas faire d’exportations à cause de l’installation des équipements. Cette année encore on va faire un peu moins parce que c’est l’année d’intégration de ce qu’on a mis en place comme extension de capacité nouvelle afin de pouvoir augmenter la production de la CBG», a expliqué M. Traoré. 

cbg_1.pngLe Directeur Général de la CBG soutient également que cette entreprise a développé des relations de confiance, durables et transparentes avec les communautés locales et contribuer à leur développement. 

« Ça nous tient à cœur, vous aurez l’occasion de voir quelques réalisations et à la réception de certaines infrastructures communautaires réalisées en faveur des communautés qui nous entourent, particulièrement celles qui sont potentiellement impactées par nos opérations. Chaque année 600.000 dollars sont affectés dans ce sens », a-t-il dit. 

La CBG reste le fleuron de l’industrie minière guinéenne qui dispose d’une capacité de résilience incroyable.  La chaine des valeurs des opérations de la CBG va de l’exploration, le dynamitage, le chargement des trains, le concassage-séchage, le broyage et le chargement des navires. 

« Nous sommes tous guinéens, la CBG  est presque la seule industrie qui a résisté à toutes les péripéties enregistrées en Guinée depuis l’indépendance, les changements de régime, tous les soubresauts sociopolitiques, la CBG a pu maintenir son modèle et ses opérations grâce en premier lieu à la capacité exceptionnelle des ressources humaines », selon Souleymane Traoré.

La journée portes-ouvertes a été clôturée par la visite guidée au niveau des différentes installations de l’usine de CBG à Kamsar jusqu’au chargement des navires au port minéralier de Kamsar. Dans les prochains jours, plusieurs infrastructures sanitaires, scolaires et administratives construites par la CBG dans la région de Boké seront inaugurées et mises à la disposition des bénéficiaires. 

48387686_229159021313449_7880587122061606912_n.jpg

Alpha Ousmane Bah

Envoyé spécial d'Africaguinee.com à Boké

Tél. (00224) 664 93 45 45

Créé le Mercredi 19 décembre 2018 à 12:39

TAGS