Grève des enseignants : Aboubacar Soumah perd du terrain…

Grève des enseignants en Guinée
Aboubacar Soumah
Aboubacar Soumah

NZEREKORE- C’est une perte énorme pour Aboubacar Soumah. Le représentant du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée à Nzérékoré a appelé à la reprise des cours à partir de ce lundi 17 janvier 2018.

Cet appel de Fayala Doumbouya intervient à un moment où Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG promet de poursuivre leur mouvement de grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. 

« Ce sont les enseignants de Nzérékoré qui l’ont voté lors d’une assemblée. Ce n’est pas ma décision. Ils nous ont tous demandé de rentrer en classe maintenant. De saisir l’opportunité offerte par le Premier Ministre. C’est de reprendre le chemin de l’école et donner la chance aux négociations. On ne pouvait pas faire autrement. Il fallait suivre cette décision parce que un syndicaliste c’est la base. Si cette base décide quelque chose, si tu ne fais pas un jour tu vas te retrouver seul », a confié Fayala Doumbouya, le représentant du SLECG à Nzérékoré.

Selon lui certains enseignants n’arrivaient plus à gérer le quotidien à la maison. 

« La base ne peut plus tenir à Nzérékoré. Ce n’est pas parce qu’ils sont contre le SLECG. On ne peut pas demander à quelqu’un qui a faim de te suivre. Ils ont faim, là il faut dire la vérité au nom de Dieu. Un père de famille, il ne compte que sur son salaire. Certains m’ont dit que tous les jours ils partaient chez une vendeuse de riz, ils mangeaient puis la dame pointait. Sans leurs salaires, ils ne pourront jamais payer ça », a expliqué le syndiicaliste Doumbouya.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinée.com 

A Nzérékoré

Tél. (00224) 628 80 17 43 

Créé le Samedi 15 décembre 2018 à 9:49