.

Dr Ben Youssouf Keita :"500 nouveau-nés meurent chaque semaine en Guinée…"

Facebook icon Twitter icon
Santé
Dr Ben Youssouf Keita, député de l'opposition au Parlement
Dr Ben Youssouf Keita, député de l'opposition au Parlement

CONAKRY-Ce sont des chiffres qui donnent froid dans le dos que vient de révéler le président de la Commission santé à l’Assemblée Nationale par rapport au taux de la mortalité néonatale et maternelle  en Guinée. Dr Ben Youssouf Keita, citant des chiffres officiels, a indiqué que chaque semaine, 500 nouveau-nés meurent en Guinée.

« La statistique officielle a prouvé que 500 nouveau-nés meurent en Guinée. Ce sont des chiffres officiels. Ce qui est officieux, c’est un peu plus que cela. c’est comme si c’est un Airbus 350 avec 500 passagers à bord qui s’écrasait toutes les semaines en en Guinée. Ce qui fait 2000 décès par mois et au bas mot 24.000 par an », a révélé le député.

Il explique ce taux élevé de la mortalité néonatale par la mauvaise répartition des sages-femmes sur le territoire national. Il n’y a pas une seule sous-préfecture de la Guinée où il y a une sage-femme qualifiée. « Les sages-femmes sont toutes dans les villes ou dans la capitale. Ce sont des vieilles femmes traditionnelles qui font souvent les accouchements. Les femmes ne sont pas suivies correctement dans les villages. Ce qui fait que la mortalité néonatale et maternelle est très élevées », a-t-il dit, précisant que tout le pays ne dispose qu’un seul service de néonatologie qui est l’INSE de Donka.

Pour inverser cette tendance, le parlementaire plaide pour une augmentation du budget du ministère de la Santé à hauteur de deux chiffres. Interpelé sur le sujet, le ministre de la Santé, Edouard Niankoye Lamah, a rejeté ces chiffres.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

 

Créé le Mardi 11 décembre 2018 à 9:10

TAGS