.

Humanitaire : Catholic Relief Services s’apprête à souffler ses 75 bougies…

Facebook icon Twitter icon
Publireportage

CONAKRY- L’organisation humanitaire Catholic Relief Services (CRS) s’apprête à célébrer son 75èmeanniversaire. Créée en 1943 par des évêques catholiques américains, cette Organisation de l’Eglise Catholique Américaine est présente en Guinée depuis plus d’une décennie. Son domaine d’intervention est aussi divers que varié. Et l’impact positif de son action est visible sur le terrain.

En prélude de la célébration de cet anniversaire, Dr Bihizi Jean-Marie, représentant résident de CRS en Guinée a animé une conférence de presse à Conakry. C’était en présence de la Directrice de CRS pour l’Afrique de l’Ouest Jennifer Overton ainsi que de plusieurs autres responsables de l’organisation.  L’objectif visé par cette communion avec les hommes de medias est de faire connaître les activités de CRS en Guinée. 

D’entrée, le conférencier a expliqué que CRS œuvre pour que les populations marginalisées et vulnérables puissent être assistées. 

« Nous sommes là pour travailler main dans la main avec tout le monde sans distinction de race, d’ethnie, de religion. CRS est là pour aider les plus démunis », a déclaré Dr Bihizi Jean-Marie.

Pour célébrer en beauté ses 75 ans, CRS Guinée a prévu de nombreuses activités. 

« Nous avons une journée porte-ouverte le 6 décembre qui aura lieu de 9heures à 16 heures. Toutes les personnes qui veulent voir les activités que CRS mène en Guinée peuvent passer pour voir nos réalisations. Nous avons invité les hautes autorités du pays à venir célébrer avec nous le vendredi 7 décembre », a-t-il indiqué. 

Catholic Relief Services est une Organisation de l’Eglise Catholique Américaine qui été créée en 1943 par des évêques catholiques américains dans le but de venir en aide aux réfugiés et aux déplacés de la  deuxième guerre mondiale. Sa mission principale est de servir les plus démunis selon l’enseignement social de l’église catholique.

 Lors de cette conférence, le représentant résident de CRS Guinée a assuré de l’engagement de son organisation à poursuivre ses activités pour aider les plus démunis. 

« Les populations guinéennes et le Gouvernement peuvent compter sur CRS. Nous sommes fidèles à nos engagements. Nous avons été invités par le Gouvernement et l’Eglise Catholique pour donner un appui, amener notre expertise pour qu’on puisse avoir des projets qui ont des impacts sur la population. Nous avons ouvert nos bureaux en 2000 et nous allons continuer à intervenir en Guinée dans le futur pour appuyer les plus démunies et les plus vulnérables », a assuré Dr Bihizi Jean-Marie.

Cette organisation humanitaire applique des normes strictes d’efficacité, de redevabilité, de responsabilité et de transparence dans la mise en œuvre de ses activités. L’année dernière par exemple, plus de 94% des revenus sont allés directement dans les projets. 

« Les fonds que nous recevons des bailleurs ou les fonds propres que nous investissons, on s’assure que le gros du Budget aille aux bénéficiaires et moins dans la gestion des projets », a renseigné le conférencier. 

crs_1.jpgBien avant l’année 2000, CRS intervenait en Guinée à travers des partenaires. Elle a commencé ses activités proprement dites en Guinée pendant la période de la guerre au Libéria, en Sierra Léone. « On a assisté le flux des refugiés qui venaient de ces pays entre 1996 et 2005. C’est en 2000 que CRS a décidé d’ouvrir un Bureau à Conakry avec l’invitation qu’on a reçue du Gouvernement mais aussi de l’église catholique de Guinée », a précisé Dr Bihizi. 

Depuis l’an 2000, CRS a élargi son domaine d’intervention. L’organisation a commencé à intervenir dans des domaines divers et variés : Education, Santé, sécurité alimentaire, prévention des conflits, le tout couronné par le renforcement des capacités de ses partenaires. 

Dans le domaine de la Santé par exemple, CRS travaille en étroite collaboration avec le ministère de la santé. Elle s’implique dans la lutte contre le paludisme depuis 2009 avec un budget de 164 millions de dollars. Ce projet finit en 2020. Toujours dans le domaine de la santé, CRS participe aussi à la lutte contre les maladies tropicales négligées. C’est un projet de 2.5 millions de dollars sur trois ans (2016-2019). 

Dans le domaine des interventions d’urgence, de 1996 à 2005, CRS a porté une assistance aux réfugiés. L’organisation humanitaire catholique a également pris part activement à la lutte contre l’épidémie Ebola qui frappé la Guinée. CRS a également développé des projets d’hygiène à travers la construction de latrines, mais aussi de forages. 

 « Actuellement nous avons trois grands projets. L’un financé par le Fonds Mondial pour la lutte contre le VIH-Sida, la tuberculose et le paludisme. Nous avons aussi un autre projet financé par la Banque Mondiale à travers l’organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal. Il y a un troisième projet financé par l’USAID qui est un projet culturel pour la promotion de la Paix et la prospérité. Nous intervenons actuellement dans 25 préfectures à travers nos partenaires », a laissé entendre Directeur Résident de Catholic Relief Services.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 04 décembre 2018 à 19:04

TAGS