.

Les enfants d'immigrants quittent l'école plus tôt que les élèves d'origine belge

Facebook icon Twitter icon
Immigration

Dans l'Union européenne, deux fois plus d'élèves nés à l'étranger que d'élèves ressortissants ont quitté l'école au début de 2017, ressort-il du nouveau Rapport mondial de suivi sur l'éducation publié mardi par l'Unesco. De plus, cet écart a tendance à persister au fil des générations, pointe l'organisation des Nations unies. En Belgique, l'écart entre la proportion d'immigrants de la deuxième génération et celle de ressortissants qui ont arrêté l'école prématurément s'élève à 17 points de pourcentage.

L'an dernier, dans les pays de l'Union européenne, 19% des élèves nés à l'étranger âgés de 18 à 24 ans ont quitté l'école durant le premier cycle des secondaires, contre 10% des élèves ressortissants de ces pays, souligne l'Unesco sur la base des chiffres d'Eurostat. En Espagne, pays de l'Union européenne où l'écart est le plus élevé, le décrochage scolaire touche 32% des élèves étrangers, contre 16% des autochtones. Seuls l'Irlande, le Danemark, les Pays-Bas, le Luxembourg et le Royaume-Uni ont un taux de décrochage scolaire inférieur à 10% au sein de la population d'élèves nés à l'étranger.

La Belgique se trouve du côté des pays européens les plus inégalitaires, avec un taux de décrochage scolaire de 8% parmi les élèves belges mais de 16% pour les élèves nés à l'étranger, soit une différence de 8 points de pourcentage. Partout en Europe, les écarts ont tendance à persister avec les immigrants de la deuxième génération. En Belgique, l'écart se creuse même puisqu'il atteint alors 17 points de pourcentage, d'après une étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) citée par l'Unesco.

Mais le fait d'avoir des parents instruits "protège" les immigrants de la deuxième génération de la déscolarisation: l'écart tombe à 4 points de pourcentage si l'on tient compte du niveau d'instruction des parents. Le Rapport mondial de suivi sur l'éducation est une publication annuelle de l'Unesco. Il présente les progrès accomplis dans la réalisation de l'Objectif de développement durable des Nations unies en matière d'éducation, à savoir "Assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie". L'édition 2019 met l'accent sur l'impact de l'immigration. 

Source: Belga

Créé le Jeudi 22 novembre 2018 à 7:11