.

Journée ville-morte : les affrontements ont déjà commencé à Cosa…

Facebook icon Twitter icon
Ville-morte
Des gendarmes déployés pour le maintien d'ordre à Conakry
Des gendarmes déployés pour le maintien d'ordre à Conakry

CONAKRY-Des heurts ont éclaté tôt ce matin dans certains quartiers de Conakry en marge de la journée ville-morte appelée par l’opposition menée par Cellou Dalein Diallo.

Les affrontements ont commencé lorsque des jeunes voulant faire respecter le mot d’ordre des opposants ont brûlé des pneus sur la chaussée à Cosa un quartier favorable à l’opposition.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour faire maintenir l’ordre en lançant des gaz lacrymogènes. En ce moment la circulation est totalement bloquée sur la Tranversale numéro 3.  Les courses poursuites continuent malgré la pluie qui arrose une bonne partie de la capitale.

Vers 9heures 30, des tirs de sommations ont été entendus dans le quartier Cosa.

Par contre sur le tronçon Lambanyi-Kipé-Taouyah, il y a des bouchons, a constaté un de nos reporters. Sur l'autoroute Fidèle Castro, le constat est plutôt mitigé. La circulation était fluide à certains endroits quelques magasins ouverts.

Les appels à la mobilisation de l’opposition se suivent et ressemblent à Conakry. Des heurts souvent meurtriers éclatent entre forces de l’ordre et jeunes manifestants.  Cette journée ville-morte sera suivie par une énième manifestation ce jeudi.

Le RPG arc-en-ciel voulait aussi marcher ce mercredi pour réitérer son soutien aux actions du président Alpha Condé, de plus en plus contesté par l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo. Mais le parti présidentiel a décidé de ne pas braver l’autorité après l'interdiction de sa manifestation. Il l'a annulé.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 07 novembre 2018 à 11:26