.

Après la plainte de l'opposition, Damaro réplique: "la CEDEAO n'a pas d'armée contre la Guinée"

Facebook icon Twitter icon
Mouvance
Amadou Damaro Camara, chef du groupe parlementaire de la mouvance-Africaguinee.com
Amadou Damaro Camara, chef du groupe parlementaire de la mouvance-Africaguinee.com

La plainte contre la Guinée déposée par l'opposition de Cellou Dalein Diallo auprès de la Cour de justice de la CEDEAO va-t-elle faire plier le président Alpha Condé?

Pour Amadou Damaro Camara ce droit symbolique utilisé par les opposants n'est pas efficace.

"C'est leur droit de recourir à cette justice internationale. Ce dont je doute, c'est l'efficacité d'une telle démarche", a déclaré le chef de la mouvance parlementaire.

"La CEDEAO n'a pas d'armée contre la Guinée. Ils (les opposants, ndlr) veulent souiller la réputation de la Guinée qui a toujours été leur objectif. Mais à l'international les gens ont compris et la Guinée se porte très bien sur ce plan", a ajouté Damaro Camara.

Alors que l'opposition a déposé une plainte contre les autorités guinéennes auprès de la justice de la CEDEAO pour exiger justice sur la mort de 98 personnes tuées depuis 2011. Pour Damaro Camara y voit un autre objectif.

"Depuis 2011, l'objectif de cette opposition c'est d'empêcher Alpha Condé de gouverner le pays".

Ce mercredi, l'opposition annonce une journée "ville-morte" à travers le pays avant d'organiser une marche à Conakry jeudi.

A suivre...

Africaguinee.com

 

Créé le Mercredi 07 novembre 2018 à 7:07