.

Primature : qui veut la peau de Kassory Fofana ?

Facebook icon Twitter icon
Politique
Kassory Fofana, Premier Ministre de la Guinée
Kassory Fofana, Premier Ministre de la Guinée

CONAKRY- C’est contre toute attente que la famille politique du Président Alpha Condé a annoncé une manifestation prévue ce mercredi 7 novembre 2018 à Conakry.

Cette initiative de la Direction nationale du RPG Arc-en-ciel vise à réaffirmer le soutien des militants du parti à leur « champion » Alpha Condé.

Ce qui paraît normal aux yeux de certains, est pourtant un couteau à double tranchant pour le Premier Ministre. Kassory Fofana qui a accepté de fondre son parti, le « GPT » dans le RPG Arc-en-ciel avant d’être nommé Premier Ministre, va connaître sa première contestation au sein de sa propre famille politique. 

Selon nos informations, certains qu’on pourrait qualifier de « fanatiques » du RPG Arc-en-ciel veulent montrer leurs muscles face à une opposition déterminée à poursuivre ses manifestations de rue pour dénoncer la non application de l’accord politique du 8 août 2018. Pour eux, il n’est plus question de laisser Cellou Dalein Diallo et ses alliés faire ce qu’ils veulent à Conakry.

D’autres par contre, affichent une plus grande sérénité. Ces derniers proposent des solutions allant dans le sens d’un apaisement de la cité.

Kassory Fofana qui a récemment annoncé l’interdiction des manifestations politiques devra donc faire un choix difficile. Le chef du gouvernement peut rester droit dans ses bottes et interdire la manifestation de l’opposition, quitte à prendre des coups au sein du RPG Arc-en-ciel .

Kassory peut également autoriser la marche surtout qu’il est certain qu’il n’y aura pas de violences. Mais ce deuxième choix pourrait engendrer des précédents très fâcheux pour le locataire de la primature. Autoriser une manifestation de la mouvance, c'est afficher sa faiblesse et une partialité en tant que représentant de l'Etat. Dans ce scénario, l’autorité de l’Etat qu’il veut désormais imposer à ses compatriotes serait foulée au sol. 

Et si certains voulaient déjà la tête du Chef du Gouvernement guinéen ? Et si tout ceci n’était qu’un cirque ? L’objectif étant de montrer à l’opposition et à l’opinion nationale et internationale que le PRG Arc-en-ciel est respectueux des lois de la République au cas où les autorités interdiraient la manifestation.

 

Amadou Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 06 novembre 2018 à 10:24