.

Africaguinee honoré : Bah Aïssatou a reçu son prix du concours de l’UE sur la femme rurale…

Facebook icon Twitter icon
Société
Les lauréates et des diplomates dont l'ambassadeur de l'UE en Guinée
Les lauréates et des diplomates dont l'ambassadeur de l'UE en Guinée

CONAKRY-Les quatre lauréates du concours organisé par l’union européenne en partenariat avec APAC-Guinée sur la femme en milieu rural ont reçu leur prix le lundi 15 octobre 2018.

Au total 16 journalistes ont participé à ce concours. Les participants ont compéti autour du thème « les femmes rurales ont leur mot à dire ». Chaucun a mis un accent particulier sur les femmes qui vivent en milieu rural et leurs activités quotidiennes. Au finish quatre femmes journalistes ont été distinguées.

M’mah Camara membre jury, a révélé les critères qu’ils ont mis en avant pour départager les participants. « Nous avons accentué le vote autour de l’originalité des sujets, les angles, la finalité des angles, la recherche, les statistiques qui ont été apportées aux sujets. Nous avons félicité l’organisation de ce concours car cela a permis de renforcer à la fois le pluralisme de la couverture médiatique. C’est-à-dire la diversité des sujets qu’on peut retrouver dans les medias », a souligné madame Camara, membre du jury.

Outre les téléphones, leurs kits et d’autres gadgets qu’elles ont reçus en termes de récompenses, ces lauréates ont bénéficié d’une formation d’une journée. Asmaou Barry, la présidente de APAC-Guinée parle d’importance de cette formation.

 « Aujourd’hui, le Smartphone est l’outil le plus complet pour faciliter le travail d’un journaliste. On peut s’en servir pour faire de la presse écrite, de la radio, de la télévision. De nos jours dans le monde il y a la nouvelle pratique du journalisme qui est en train de prendre de l’ampleur. C’est le mobile journalisme. Nous avons estimé également en Guinée qu’il serait intéressant qu’on introduise cette nouvelle pratique du métier au sein de la presse guinéenne.C’est ainsi que nous avons décidé d’offrir des Smartphones aux lauréates ainsi que les kits qui vont avec le mobile journalisme mais également accompagner ces kits par une petite formation d’une journée pour une prise en main du mobile journalisme », a-t-elle expliqué.

L’Ambassadeur de l’Union Européenne en Guinée a félicité les lauréates. Il a cependant regretté l’absence de candidature dans la catégorie presse écrite lors de ce concours.

«L’importance, c’est qu’il y a eu dans ce concours qui a été lancé un nombre intéressant de candidatures. Seize (16) au total mais nous regrettons un peu que pour la presse écrite, il y a zéro candidature », a lancé  Joseph Colle.

Les lauréates de ce prix « les femmes rurales ont leur mot à dire » n’ont pas caché leur joie mais aussi leur émotion. Cette consécration constitue pour elles, un nouveau challenge.

« Je suis très contente, l’honneur revient à toutes les femmes guinéennes. Parce que ce concours a permis de montrer que les femmes se battent. Nous avons essayé de montrer à travers nos reportages que nous avons réalisé à l’intérieur du pays que cette majorité silencieuse participe à la croissance du pays », a lancé Aissatou Bah d'Africaguinee.com, l’une des lauréates dans la catégorie presse écrite.  

« Je suis vraiment très émue d’avoir participé à ce concours et surtout d’avoir été parmi les lauréates. Je remercie vraiment la délégation de l’Union Européenne, APAC Guinée, mon groupe de media Gangan TV. Avec ce prix je vais essayer encore de me perfectionner davantage dans ce métier de journalisme et aider encore ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir ce prix », s’est félicitée Kadiatou Diallo du groupe Gangan.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 20 octobre 2018 à 15:59