.

Barrage de Souapiti : Des miniers apprécient l’évolution des travaux…

Facebook icon Twitter icon
Energie

DUBREKA-Le ministère de l’Hydraulique et de l’Energie en collaboration avec certaines entreprises minières ont effectué ce mercredi 10 octobre 2018, une visite de terrain sur le gigantesque chantier du barrage hydroélectrique de Souapiti.

Cette délégation était conduite par les secrétaires généraux des Ministères de l’Hydraulique et des Mines. Elle a visité le site où se construit le barrage hydroélectrique de Souapiti et le barrage de Kaleta qui a été inauguré en 2015. Cette démarche des autorités guinéennes vise à aider les entreprises minières évoluant dans ces zones à booster leurs capacités de production en ayant un accès facile l’énergie.

Selon le constat effectué sur le terrain ce Mercredi 10 octobre par ces entités, les travaux du barrage Souapiti, sur le fleuve Konkouré, avancent à grands pas. Sékou Sanfina Diakité, secrétaire général du ministère de ’Hydraulique et de l’Energie a rappelé qu’à la date du 30 septembre 2018, les travaux du barrage Souapiti sont exécutés à hauteur de 50%. De quoi susciter pour lui l’intérêt de nombreux acteurs, parmi lesquels les entreprises minières dont la CBG, la SMB, GAC,  ou la SMD. 

‘’ Cette visite guidée est la suite logique de l’atelier de présentation de Souapiti-Kaleta qui a eu lieu en faveur des miniers. Après avoir fini de leur expliquer ce que nous sommes en train de faire, on s’est dit de les amener sur ce site pour voir ce qui se passe ici. Dans tout ça, qu’est-ce qu’on cherche ? C’est pour rassurer les miniers, les opérateurs, ceux qui prennent leur argent depuis loin pour venir développer la Guinée. C’est pour leur montrer que nous aussi, nous ne sommes pas assis, nous sommes en train de travailler afin de créer les meilleures conditions pour un développement harmonieux de notre pays (…), l’énergie est un élément fort du développement, c’est un grand indicateur du développement. Ces miniers qui viennent regarder ce que nous faisons sont rassurés qu’il y a de l’énergie potentiel dans ce pays’’, a expliqué le secrétaire général du Ministère de l’Hydraulique.

A son tour, le porte-parole des miniers présents a indiqué que  cette visite leur a permis de jauger l’évolution du chantier  qui leur permettra de croître leur capacité en énergie dans les prochaines années. Aux dires de Mamadou Tahirou Diallo, conseiller technique du directeur Général de la CBG (Compagnie des Bauxites de Guinée), les travaux civils au niveau du barrage sont avancés à 50%, au niveau de l’usine elle-même, ils sont  à 80% et que les travaux d’excavation sont à 95%. 

‘’Ceci est une très grande avancée pour un projet qui vient de démarrer il y a juste quelques années. On a été informé que ce barrage permettra de bonifier le barrage de Kaleta en termes de fonctionnement, c’est-à-dire que ça pourra augmenter sa capacité de production. Une chose est évidente, c’est que le projet est en évolution et nous avons été très agréablement surpris de voir l’évolution du chantier. Les projets de construction des barrages hydroélectriques sont des opportunités évidentes pour l’industrie minière de la région nord-ouest de la Guinée où se retrouvent plusieurs sociétés minières en exploitation et en projet. C’est aussi une opportunité de développement de l’industrie en général dans la sous-région de la Basse Guinée et du Nord de la Guinée », a indiqué M. Diallo. 

Le lancement de ces deux barrages permettra aussi d’alimenter les populations énergie. Ce qui va constituer un grand ouf de soulagement pour les entreprises minières confrontées à des séries de revendications récurrentes des populations. « Le  développement de ces barrages permettra de résoudre ces problèmes épineux et pour les populations et pour les sociétés minières », s’est-il réjoui. 

La construction du barrage de Souapiti a été lancée en avril 2016. Le délai d’exécution est de 58 mois. C’est un type de barrage en béton au rouleau, d’une hauteur maximale de 120 mètres. La longueur de l’axe du barrage est de 1150 mètres, d’une puissance installée de 450 MW. Pour l’évacuation de l’énergie du complexe Kaleta-Souapiti, de Linsan-Fomi et de Manéah-Gaoual via Boffa, Kamsar et Boké, il sera construit un réseau national de transport d’énergie électrique de 225 KW. 

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 1 1 13

Créé le Jeudi 11 octobre 2018 à 12:11

TAGS