.

Mory Sangaré prévient : « les enseignants qui s’absenteront dans les classes… »

Facebook icon Twitter icon
Education
Mory Sangaré, ministre de l'Education Nationale et de l'alphabétisation
Mory Sangaré, ministre de l'Education Nationale et de l'alphabétisation

CONAKRY-Alors que la rentrée scolaire connait une morosité à cause de la grève déclenchée par le SLECG, le Ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation vient de lancer un avertissement à l’endroit des enseignants. Mory Sangaré qui a été interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com a prévenu que son département est en train de prendre des dispositions.  

AFRICAGUINEE.COM : L’école a officiellement ouvert ses portes ce mercredi 03 octobre 2018. Avez-vous une idée du taux de fréquentation ?

MORY SANGARE : Le taux de fréquentation est faible des deux côtés (élèves, enseignants). Malheureusement, certains mettent ça au compte du fait qu’on ait programmé l’ouverture en milieu de semaine. Mais moi je ne considère pas ça comme un argument valable. Je considère que les uns et les autres sont de mauvaise foi. C’est tout.

A qui faites-vous allusion ?

Les élèves ne devraient pas ne pas venir. Les enseignants aussi. Ce n’est écrit nulle part que quand l’école ouvre ses portes en milieu de semaine qu’on doit attendre lundi. Ce n’est pas un principe officiel.

Est-ce qu’il ne faudrait mettre ça au compte du fait le SLECG a déclenché une grève ?

On le saura. De toutes les façons, on est en train de relever les statistiques et nous sommes en train de prendre des dispositions.

Des dispositions allant dans le sens de sanctionner les enseignants qui s’absenteraient ?

Je ne pense pas que cela soit une sanction. Quand vous décidez de rester à la maison alors qu’il faut travailler, vous n’avez pas droit à cette période d’abstention à un salaire. C’est tout. Ce n’est pas une sanction ça. C’est un choix du travailleur de ne pas aller au travail. Donc, la Loi même recommande que les jours de grève ne soient pas payés. Si même on a la possibilité de trouver des suppléants, on va le faire.

Est-ce que vous auriez un appel à lancer aux enseignants et aux élèves en tant que ministre de l’Education ?

J’ai toujours lancé un appel à toutes les parties, même au syndicat de revenir à la raison. Quand vous voyez qu’en cinq mois, le Gouvernement a payé 40% à tous les fonctionnaires avec un effet rétroactif, a engagé tous ceux qui avaient le certificat à la hiérarchie A1 avec rappel, même les retraités de cette catégories ont été repris, tous les enseignants qui ont eu le CAP ont été reclassés à BL, tout ça en moins de six mois, si c’est en ce  moment que les gens disent qu’il faut encore un salaire de base de huit millions, je pense qu’ils n’ont pas bien réfléchi.

Je demande aux parents d’élèves de laisser les enfants venir à l’école et à tous les enseignants de reprendre le chemin de l’école. Le Gouvernement a toujours pensé à l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses fonctionnaires en général et des enseignants en particulier.

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Jeudi 04 octobre 2018 à 21:28