.

Cour Constitutionnelle : Kèlèfa Sall n'a pas dit son dernier mot…

Facebook icon Twitter icon
Crise à la Constitutionnelle
Kèlèfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle
Kèlèfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle

CONAKRY-Le Président "déchu" de la Cour Constitutionnelle, la plus haute instance juridique de la Guinée, n'a pas dit son dernier mot. Alors que ses collègues frondeurs l'ont destitué ce vendredi en élisant un nouveau président de l'institution, Kèlèfa Sall va riposter. 

M. Sall va organiser une conférence de presse le lundi 1er octobre à la maison de la presse. Il a convié la presse guinéenne, les partis politiques, le corps diplomatique et consulaire à cette rencontre. La conférence sera axée sur la crise à la Constitutionnelle.

La Cour Constitutionnelle guinéenne est secouée par une crise sans précédent néée de la destitution de son président que de nombreux juristes guinéens ont désaprouvé, estimant que la procédure a été biaisée. 

Plusieurs manifestations ont été organisées à Conakry en soutien à Kèlèfa Sall. La dernière en date a été reprimée jeudi dernier.

Même si le Gouvernement désormais interdit  ces marches, la société civile appelle à de nouvelles mobilisations le lundi prochain sur l'autoroute fidèle castro. 

A suivre...

Africaguinee.com

Créé le Samedi 29 septembre 2018 à 20:07