.

Perdre 100 000 kilos en deux ans, le (gros) défi d'une ville espagnole

Facebook icon Twitter icon
Santé

Depuis le lancement du challenge en février, 4 000 habitants de la ville de Naron en Galice se sont déjà mis à la diète pour atteindre cet objectif.

Perdre 100 000 kilos en deux ans. Pour une ville espagnole comme Naron, forte de plus de 39 000 habitants, le défi est de taille. Mais il pourrait servir d'exemple en Espagne où les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité.

L'obésité étant un facteur de risque majeur, les politiques ont bien compris que la population devait davantage surveiller son poids et son alimentation. Marián Ferreiro, maire de Naron, et le médecin généraliste Carlos Pineiro en ont fait leur cheval de bataille. Ils se sont dit qu'organiser une diète collective était une démonstration beaucoup plus parlante que les messages de sensibilisation trop rabâchés.

Depuis février, la municipalité a lancé un challenge à ses habitants : se mettre au régime avec un objectif collectif de - 100 000 kilos en deux ans. Le programme, baptisé "100 000 raisons de perdre du poids"  s'inspire de villes américaines comme Oklahoma ou Atlanta et vise à améliorer la santé de ses habitants.

Depuis le lancement, le plan commence à porter ses fruits : 4 000 habitants suivent un régime. Un bon début alors que la ville compte 9000 adultes en surpoids et 3 000 en situation d'obésité. Les candidats ont déjà fondu d'environ 2,2 kilos par mois, dixit les médecins qui les suivent, interrogés par le quotidien ABC.

LES BONNES HABITUDES DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE
Outre l'alimentation, l'éducation des plus jeunes constitue un autre axe de travail. Les centres éducatifs dispensent des ateliers dédiés à l'équilibre alimentaire et veillent à ce que les enfants et adolescents fassent plus de sport. Les initiateurs du projet rivalisent d'idées comme le pédalage sur vélo d'appartement pendant des cours de lecture, des cours sur l'étiquetage alimentaire, la bonne consommation du sucre ou encore des promenades santé.

Si le challenge de Naron est couronné de succès, celui-ci devrait faire école et être suivi dans d'autres villes européennes.

Topsanté.com

Créé le Jeudi 27 septembre 2018 à 20:00

TAGS