.

Des femmes assiègent la préfecture de Kankan: Aziz Diop a eu très chaud…

Facebook icon Twitter icon
Echo de nos régions
Aziz Diop, Préfet de Kankan
Aziz Diop, Préfet de Kankan

KANKAN-Le Préfet de Kankan Aziz Diop a eu très chaud ce mardi 25 septembre 2018. Près d’une centaine de femmes et de jeunes en colère ont  pris d’assaut la préfecture  pour demander des comptes au premier responsable de cette grande agglomération de la haute Guinée.

Ils ont exigé la réouverture d’une mine d’or qui aurait été fermée récemment sur ordre de Aziz Diop. Cette mine a été découverte dans le quartier  Kankan-koura dans la commune urbaine.

Ces femmes venues dudit quartier ont demandé au préfet de revenir sur sa décision, faute de quoi elles ne vont pas quitter ses locaux. Les manifestantes se sont insurgées contre le fait que, malgré la fermeture, des individus viennent profiter de leur dur labeur, clandestinement.

 « Nous dénonçons  cette injustice  dont nous sommes victimes. Et nous demandons la réouverture de cette mine dès ce mercredi sans quoi nous continuerons à manifester », a martelé l’une d’entre elle.

Devant les manifestantes très irritées, le préfet AZIZ DIOP a réitéré sa décision de fermer cette zone minière, tout en rappelant que les contrevenants vont répondre devant la justice.

 « Il faut qu’on respect la loi, s’il y a des gens qui travaillent là-bas, ils seront arrêtés et traduits devant les tribunaux, jusqu'à ce que le ministre des mines donne l’autorisation. Ce n’est pas le gouverneur, ni le préfet ni le maire qui donnent l’autorisation. Si le ministre dit de fermer nous on va fermer, on applique la loi », a tranché le préfet de Kankan.

Ces propos du numéro 1 de la préfecture ont mis l’huile sur le feu. Les manifestantes ont foncé vers lui, le poursuivant jusqu'à l’intérieur du bloc administratif en criant. Malgré la promesse d’AZIZ DIOP d’informer sa hiérarchie pour leur répondre dans la soirée, elles n’ont pas daigné rentrer chez elles.  Certaines sont restées couchées, d’autres arrêtées à l’intérieur tout comme à extérieur de la préfecture sous l’œil impuissant de M. Diop.

De Kankan,Amadou Oury Souaré

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 628 42 16 32 

Créé le Mercredi 26 septembre 2018 à 8:58

TAGS