.

Crise au port de Conakry : les conséquences commencent à se ressentir sur les citoyens…

Facebook icon Twitter icon
Affaire Port autonome
Les prix de certaines denrées augmentent à Nzérékoré
Les prix de certaines denrées augmentent à Nzérékoré

NZEREKORE- C’est l’une des conséquences directes de la paralysie des activités au port autonome de Conakry ! Certaines denrées se raréfient su le marché entrainant une augmentation des prix. A Nzérékoré, les prix de plusieurs produits ont connu une hausse ces dernières semaines. Une situation qui s’explique selon les autorités du commerce  de la région par la crise au port autonome et la dégradation de la route Conakry-Nzérékoré.

Les prix de certaines denrées de première  nécessité ont connu une hausse sur le marché à Nzérékoré, principale agglomération de la région forestière. C’est le constat fait par Africaguinée.com à travers son correspondant local basé dans la région.

Le prix du sac de farine qui était à 245.000 francs guinéens est de nos jours à 300.000GNF. Le même constat est fait au niveau du riz qui est aujourd’hui vendu à 300.000gnf sur le marché. Le pain le plus consommé par les citoyens est actuellement vendu à 3000 gnf au lieu de 2500 GNF, le prix habituel.

 Diallo Ahmed, vendeur de pain explique cette crise par la rareté de la farine. ‘’Nous vendons le pain à 3000fg parce qu’il n’y a pas de farine sur le marché. Le peu qu’on trouve encore est vraiment cher’’ défend ce commerçant.

Interpelé, le président de la chambre régionale de commerce, de l’industrie et de l’artisanat de Nzérékoré explique ce phénomène par deux facteurs. Celui de la situation actuelle du port autonome de Conakry marquée par une grève des travailleurs, et le mauvais état de la route nationale au niveau de Kondébadou.

« Ce qui a causé ça, c’est deux problèmes. Premièrement, vous savez qu’il ya un problème au niveau de port de Conakry. Alors il y’a longtemps le bateau est bloqué, la farine est dans les navires. Le débarquement est complètement bloqué. De deux, l’état de la route Conakry-Nzérékoré. Il y a plusieurs points noir sur la route. Premièrement entre Kissidougou et Kondébadou. Les véhicules étaient bloqués là-bas ils on fait au moins 15 jours. Aucun véhicule ne rentrait à Nzérékoré. Là-bas c’est arranger. Mais pour le moment à la rentrée de Guéckédou, entre le pont et Guéckédou tous les véhicules sont garés là il ya déjà une semaine aucun ne bouge. Aucun n’est rentré à Nzérékoré. Alors si la farine a manqué, le peu que les gens se débrouillent pour aller prendre au Libéria, en Côte d’Ivoire, quand ils produisent le pain, ils sont obligés de vendre à 3000fg », explique monsieur Camara Makan.

Nombreux sont des citoyens qui déplorent cet état de fait en région Forestière. Ils interpellent l’état à prendre des dispositions au plutôt que possible pour trouver une solution face à ce problème.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinée.com

A Nzérékoré

Tél. (00224) 628 80 17 43

 

Créé le Lundi 24 septembre 2018 à 18:30

TAGS