.

Assassinat à Nzérékoré : Un conducteur de moto-taxi tué par des inconnus…

Facebook icon Twitter icon
Insécurité routière
Un véhicule des services de la protection civile de Nzérékoré
Un véhicule des services de la protection civile de Nzérékoré

NZEREKORE-Un conducteur de mototaxi âgé d’une quarantaine d’années a été assassiné par des inconnus ce samedi 22 septembre 2018 a appris Africaguinée.com.

L’acte s’est produit sur la route de Bounouma, une sous-préfecture située à 11 km de la commune urbaine de Nzérékoré. Moussa Kanté père de 6 enfants était un conducteur de taxi-moto. Il a été assassiné sur la route de Bounouma alors qu’il venait chercher des marchandises à Nzérékoré pour des commerçants.

‘’C’est à 6h que je l’ai laissé pour venir à Nzérékoré. Il m’a dit aujourd’hui nous ne serons pas matinal puisqu’il n’y a pas de poisson à Nzérékoré. Arrivée, je suis resté au frigo quand certains passagers sont venus me dire que mon frère a été assassiné sur la route. Je n’ai pas cru. Je suis allé à la gare où ils m’ont dit également que mon frère avait été assassiné. Après je suis parti avec les syndicats et j’ai retrouvé le cadavre de mon frère’’ témoigne Djiba Fofana, le grand frère de la victime.

Selon Pé Mamady Gbamy, président de la délégation spéciale de Nzérékoré, on aurait retrouvé les traces de balle sur le corps de la victime. ‘’C’est ce matin quand j’étais au bureau que j’ai reçu l’appel de la brigade de recherche m’annonçant un cas de meurtre sur la route de Bounouma. Nous nous sommes rendus sur les lieux avec mon secrétaire général et quelques responsables du quartier Gbahana. La brigade de recherche m’a renseigné qu’ils ont pensé à un accident de circulation. Mais ils ont constaté que sur le corps, il y’a la trace de balle. Donc ça veut dire que c’est un assassinat. Immédiatement je suis allé comme par habitude pour rencontrer les services de santé pour que nous ayons un médecin légiste qui vienne faire le constat. Et j’ai également pris les dispositions pour en informer la brigade de protection, les sapeurs-pompiers’’, confie-t-il.

Selon nos informations, la victime portait plus de 2 millions dans son sac qui a été emporté par les malfrats. Il avait l’habitude de venir souvent acheter des marchandises pour les commerçants de Bounouma. Pour le moment une autopsie est en cours pour déterminer les causes exactes de ce meurtre.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinée.com

A Nzérékoré

Tél. (00224) 628 80 17 43

 

Créé le Samedi 22 septembre 2018 à 19:18