.

Guinée : plusieurs villes suivent le mouvement de grève…

Facebook icon Twitter icon
Crise sociale en Guinée
Grand marché de Labé
Grand marché de Labé

LABE-MAMOU-BOKE- A l’appel des centrales syndicales plusieurs villes de l’intérieur du pays ont observé ce mercredi 4 juillet 2018 la grève en signe de protestation contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe, a constaté Africaguinee.com à travers ses correspondants.

A Labé, le grand marché reste fermé. Les banques et les stations services ne sont pas fonctionnelles. Ce qui rend les activités dans la cité de Karamoko Alpha très moroses. 

Sur la nationale Labé-Dalaba, des jeunes ont érigé des barricades pour empêcher toute circulation de tout véhicule. Certains passagers qui avaient pris le départ de Labé ont vite pris le chemin du retour.

36474417_2080115672249827_9189580372336181248_n.jpgA Mamou, cette autre ville de la Moyenne Guinée, le constat est quasiment le même. Les véhicules de transport en commun sont immobilisés. Le grand marché reste tout de même ouvert. 

Même constat à Kindia où le syndicat des transports a fait observer le mouvement de grève à tous les chauffeurs. Les passagers désireux de se déplacer ont été obligés d’ajourner leur voyage. 

A Boké, le secteur du transport en commun reste très perturbé également. Le mouvement de grève a été observé à plusieurs endroits. Dans l’administration publique, un service minimum est assuré dans certaines structures sanitaires de la préfecture.

Dans la nuit du mardi au mercredi 4 juillet 2018, des jeunes avaient érigé des barricades à Dembeya, une zone stratégique du centre-ville de Boké

 

Une synthèse du Réseau des correspondant d’Africaguinee.com

A l’intérieur du pays (Guinée)

Créé le Mercredi 04 juillet 2018 à 13:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS