.

Cotonou : le Gouvernement du Bénin en collaboration avec la CEA, lance son profil SEPS…

Facebook icon Twitter icon
Afrique
Dr Dimitri Sanga de la CEA et le Directeur de cabinet du Ministre d'Etat béninois chargé du Plan et du Développement (au milieu)
Dr Dimitri Sanga de la CEA et le Directeur de cabinet du Ministre d'Etat béninois chargé du Plan et du Développement (au milieu)

COTONOU- Le Gouvernement du Bénin, en collaboration avec a Commission Economique pour l’Afrique à travers son bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest, a lancé ce Jeudi 28 juin 2018, le profil SEPS (Structural transformation, Employment, Production and Society selon l’acronyme anglais) 2018 du Bénin.

L’initiative de produire ce document a pour objectif principal de fournir des données spécifiques et faire des recommandations politiques pour une transformation structurelle qui favorisera le développement durable. 

Le Bénin n’est pas le seul pays à avoir bénéficié de l’accompagnement de la Commission Economique pour l’Afrique pour produire son profil SEPS. En 2015, le Gouvernement guinéen avait également bénéficié du Bureau sous régional de la CEA en Afrique de l’ouest pour disposer d’un profil SEPS.

Pour le cas spécifique du Bénin, c’est un document de plusieurs dizaines de pages qui donnent assez d’éléments d’information sur son économie, son système éducatif, les traits caractéristiques de la société béninoise, mais aussi des recommandations.

Dr Dimitri Sanga, le Directeur du Bureau de l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique pour l’Afrique, a lors de la remise officielle du document au représentant du Ministre d’Etat béninois du Plan et du Développement, insisté sur la transformation des économies africaines.

« Il faut que les pays se tournent vers la transformation structurelle sur le continent, pour créer de l’emploi, améliorer l’éducation, la santé, le commerce, (…). C’est une question à laquelle les politiques doivent s’attaquer pour l’émergence socioéconomique », a indiqué Dr Dimitri Sanga.

Avant de recevoir officiellement le document des mains du Directeur du Bureau de l’Afrique de l’Ouest de la CEA, le représentant du Ministre d’Etat béninois chargé du Plan et du Développement a rappelé que le Bénin est un pays d’intégration. Rufino D’Almeida, le Directeur de cabinet du Ministre d’Etat du Plan et du Développement, a cité à cet effet quelques exemples. Il s’agit notamment de la compagnie électrique entre le Bénin et le Togo, l’existence d’une compagnie ferroviaire entre le Bénin et le Niger, mais aussi la construction d’un barrage sur le fleuve Mono entre le Bénin et le Togo.

L’exemption de visa à tous les africains voulant se rendre au Bénin est aussi un bel exemple d’intégration selon Rufino D’Almeida.

A rappeler que le profil Bénin est le résumé de données allant de 1996 à l’année 2016.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Journaliste CEA (Bureau sous régional de l’Afrique de l’Ouest)

Depuis Cotonou

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 29 juin 2018 à 9:58

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS