.

Détenu depuis huit mois pour avoir hébergé un migrant, il va enfin être libéré

Facebook icon Twitter icon
Immigration

La 47e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a décidé, jeudi en fin de matinée, de remettre en liberté Walid, un Tunisien de 42 ans qui bénéficie d'un droit de séjour illimité en Belgique. Il était détenu depuis huit mois pour avoir hébergé un migrant.

Le quadragénaire habite à Bruxelles depuis 17 ans et a été marié à une Belge pendant de longues années. Il avait précisé, dans une lettre écrite depuis sa cellule, qu'il n'avait jamais commis aucun délit. Il est poursuivi pour avoir logé et nourri un jeune sans-abri en séjour illégal en Belgique, lequel est suspecté d'être un passeur. Ce dernier avait déclaré n'être qu'un simple migrant qui essayait de passer en Angleterre.

Dans cette affaire, onze personnes sont inquiétées. Il s'agit de passeurs présumés actuellement en détention et quatre hébergeurs, à savoir Walid, Zakia, une Belgo-marocaine qui a fait deux mois de détention préventive, Anouk Van Gestel, rédactrice en chef de Marie Claire Belgique, et Myriam Berghe, journaliste chez Femmes d'Aujourd'hui.

Ces quatre derniers sont soupçonnés d'avoir hébergé des passeurs et d'avoir aidé des migrants à traverser les frontières. Ils seront désormais libres tous les quatre dans l'attente de leur procès prévu pour septembre prochain et démentent fermement les accusations formulées à leur encontre. Ils reconnaissent par contre avoir hébergé plusieurs migrants en situation précaire et estiment servir de mesure de dissuasion face à la solidarité de certains Belges envers les réfugiés.

Belga

Créé le Jeudi 28 juin 2018 à 18:58

Facebook icon
Twitter icon
Google icon