.

Abdoulaye Bah : un exemple à préserver…

Facebook icon Twitter icon
Hommage à Abdoulaye Bah

-« Chérie je t’aime, je te promets d’être avec toi jusqu’à la fin de notre vie ! » (Dit le mari)

-« C’est une menace ? » (Répond l’épouse)

Ce dialogue qui fut ton dernier post sur Facebook en dit long sur ton sens inné pour l’humour, car Abdoulaye Bah c’était une joie de vivre à toute épreuve. Marié récemment à Marie Louise Bah dont tu affichais fièrement la photo de mariage sur ton profil Facebook, tu laisses également un message : « #PasSansEllesGN, plus d’équité » pour témoigner l’amour et le respect pour ta tendre épouse, et la femme guinéenne en général que sont nos sœurs, mères et épouses !

Je t’ai connu un matin de 1999 alors que nous sommes fraichement admis au concours pour l’Université de Conakry. Comme moi, tu as eu la chance d’appartenir à cette génération dorée sortie en 2003 de l’ancienne faculté des lettres et sciences humaines ; qui a permis l’éclosion de grands journalistes qui ont fait leurs preuves à la Radiotélévision Guinéenne (RTG) : Alia Camara , Maféring Sylla, Mamadou Saliou Sow, Mamadou Saliou Diallo, Mohamed Solano, Makalé Soumah, Mangafodé Touré, Mohamed Lamine Keita, Pauline Saran Camara et bien d’autres qui se reconnaitront.  A l’époque, dans l’amphithéâtre de la faculté des lettres et sciences humaines de Donka, j’avais toute suite remarqué ce jeune homme qui venait de débarquer de son dinguiraye natal, et dont la vie peut se résumer à trois qualités que je me permets de citer.

Une curiosité à toute épreuve

A l’université, tu étais toujours aux aguets pour poser tes questions aux professeurs dès la fin des cours. Infatigable, Abdoulaye Bah était particulièrement attiré par les cours sur les  médias où tu n’hésitais pas à harceler les profs avec ton stylo et cahier pour t’abreuver de  leurs conseils.

Après deux années de formation commune, par un miracle dont l’école guinéenne a le secret, tu es injustement orienté  en Lettres modernesalors que ton rêve de toute une vie c’était le journalisme. Dans cette filière  à l’époque très convoitée par les étudiants, il n’était pas rare de te voir scruté les cours de journalisme avec envie. Sans te décourager, avec le sourire, tu avais trouvé la bonne astuce : cibler certains cours dont celui de la  Presse écritequi était dispensé par Mohamed Condé du département communication, dont l’expertise suscitait le respect de tout le monde. Ainsi, je te voyais comme d’autres camarades,  assis près de la fenêtre pour suivre ce cours qui était indispensable pour  ta future carrière de journaliste.  Abdoulaye Bah, c’était cette curiosité, cette envie de se former pour mieux servir les autres.

Après mon départ sur Genève, je t’ai perdu de vu mais je continuais à te lire avec envie sur Guineenewsoù tu t’es épanoui comme un poisson dans l’eau.

Une imagination sans borne

Abdoulaye Bah savait surprendre ses lecteurs. Avec un style simple, accessible au commun des mortels, il n’écrivait pas pour les intellos aux costumes cravates cossus. Ce qui l’intéressait avant tout, c’était le vendeur ambulant dans la rue, le paysan dans son village, le chauffeur de taxi qui peuvent tous par le miracle du net, voir ses écrits. La preuve, c’est la  chronique-fiction  dont tu avais le secret pour expliquer des sujets sensibles sans heurter les sensibilités des uns et des autres.  Dans cette chronique, Abdoulaye se donnait une liberté sans borne et n’hésitais pas à « donner la parole » aux acteurs politique décédés comme Jean-Marie Doré, Siradiou Diallo, Bah Mamadou ou encore l’ancien président Lansana Conté.

Cette technique d’une efficacité redoutable te permettait de dire tes vérités sans risques par la magie de la fiction. C’est grâce à cette fiction, que tu délivrais tes messages aussi à l’intention de nos gouvernants pour dire plus haut ce que tout le monde pense plus bas ! Chapeau l’artiste !  

L’humour pour profiter de la vie

Tous ceux qui t’ont connu l’admettent: ton humour ravageur ne laissait personne indifférent. Tes collègues, des fans sur les réseaux sociaux, tes proches, chacun a « souffert » avec bonheur à ton humour provocateur et subtil. 

Comme si tu savais que tes jours étaient comptés, tu étais l’ami de tout le monde. Comment oublier ces scènes dont tu as le secret où tu invites des personnalités comme Damaro Camara (mouvance présidentielle), Cellou Dalein Diallo (Opposition), à chanter pour ton dernier anniversaire ?

Comment ne pas se détendre avec tes publications surréalistes et insolites sur Facebook, où tu aimais taquiner tes sanakou Diallo,  amis de Labé, Pita, Boké, Kankan… ?

Dans ce monde où la course aux biens matériels est devenue chronique, Abdoulaye Bah affichait fièrement sa simplicité. Son bonheur, c’était de servir les autres et tu ne tarissais jamais d’éloges et de prières pour  protéger ceux qui ont «réussis ».

A mon tour de te remercier Abdoulaye et de dire à ton épouse, tes proches et collègues de sécher leurs larmes car tu restes un bel exemple à suivre ! 

Préserver ton exemple…

Tu as été et restes un exemple à suivre pour les jeunes journalistes qui arrivent chaque année sur le marché.

Notre devoir aujourd’hui, c’est de préserver ces valeurs que tu as toujours défendues : la curiosité, l’imagination et l’humour ! Un cocktail indispensable pour servir la majorité à travers le micro et la plume !

Une façon de te rendre hommage  également pour perpétuer ton amour pour les médias, c’est de créer un prix Abdoulaye Bahpour récompenser tout journaliste qui serait l’auteur d’un article qui va changer la vie des autres !

Toute ta vie tu t’es battu pour servir les autres, puisse Dieu te pardonner et t’accorder la paix éternelle. Que le paradis soit ta dernière demeure, car nous finirons tous par te rejoindre un jour !

Mes condoléances vont à ton épouse, ta famille, tes collègues de Guineenews et du monde des médias,  tes amis et à tous ceux qui ont eu le bonheur de te connaître !

Repose en paix cher condisciple et confrère !

 

Mamadou Kaba SOUARE
Journaliste, ancien correspondant de Guineenews et Radio Guinée
Fondateur d’Africaguinee.com
Fonctionnaire International à Genève

Créé le Mercredi 20 juin 2018 à 15:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon