.

Scandale à la maison centrale: plusieurs cas de décès signalés chez les détenus…

Facebook icon Twitter icon
Justice
Maison centrale de Conakry
Maison centrale de Conakry

CONAKRY-La prison civile de Conakry située au quartier Coronthie dans la commune de Kaloum est-elle devenue un mouroir pour les détenus ? Rien n’est moins sûr ! Il ne passe pas pratiquement un mois sans qu’un cas de décès ne soit enregistré dans cette prison.

Selon nos informations, de janvier 2018 au 31 Mai 2018, neuf cas de décès ont été enregistrés à la maison centrale. Nous ne savons pas encore les circonstances exactes de ces décès. Toutefois, une source nous a confié que certaines victimes étaient des tuberculeux. Certaines  indiscrétions soutiennent que le bilan macabre est plus lourd. Mais ça reste à vérifier.   

Les décédés étaient-ils en détention provisoires ou purgeaient-ils leur peine ? Nous n’avons pas ces détails. Il faut dire que des prévenus meurent souvent en détention provisoire à la maison centrale. Le dernier cas est le chef comptable du CHU d’Ignace Deen Almamy Youssouf Coumbassa, arrêté pour détournement.

Les conditions de détention des prévenus ne sont pas tout à fait enviables dans les prisons guinéennes. Surpeuplement, déficit de soins adéquats pour les détenus… constituent leur quotidien.

 

Africguinee.com

 

Créé le Mardi 12 juin 2018 à 12:16

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS