Guinée : Où est passé le colonel Claude Pivi ?

Facebook icon Twitter icon
Armée
Colonel Claude Pivi
Colonel Claude Pivi

CONAKRY-Inculpé par la justice guinéenne pour son rôle présumé dans les tueries du 28 septembre 2009, le Colonel Claude Pivi dit « Coplan » a disparu des radars depuis un certain temps. Malgré son statut de « ministre » en charge de la sécurité présidentielle, cet officier de l’armée guinéenne est moins visible dans l’entourage sécuritaire  du Chef de l’Etat.

Si officiellement, Alpha Condé ne l’a pas écarté, dans la réalité, çà a tout l’air. Cela fait maintenant des lustres qu’il a fait profil bas. Alors que sa distance vis-à-vis du Chef de l’Etat alimente les suspicions quant aux rapports qu’ils entretiennent, le colonel Claude Pivi a assuré à un journaliste d’Africaguinee.com, il y a quelques mois, qu’il est toujours fidèle à Alpha Condé.  

« Je suis toujours avec lui. Mon bureau est à Sékhoutoureya et je suis membre de la protection rapprochée du Chef de l’Etat », a assuré l’officier dont l’inculpation en 2013 avait suscité quelques remous sporadiques.

Même s’il n’est plus devant les projecteurs, Alpha Condé garde toujours un œil sur lui et n’hésite pas, quand l’occasion se présente, de prendre la défensive  pour Pivi  inculpé pour meurtres, viols, pillages.

« Être inculpé ne veut pas dire être coupable. Certains n’étaient même pas à Conakry quand le massacre s’est produit’’, a nuancé Alpha Condé, il y a juste un an quand la question de savoir pourquoi il garde à ses côtés certains inculpés dans le massacre du 28 septembre, lui a été posée.

Le colonel Calude Pivi, Moussa Dadis Camara, Toumba Diakité, Moussa Thiegboro Camara, le Général Toto et d'autres inculpés sont attendus dans les prochains mois devant le tribunal criminel de Conakry pour répondre des faits survenus le 28 septembre 2009 au stade éponyme. Aucune date de l’ouverture du procès n’est encore annoncée.

Africaguinee.com

 

Créé le Dimanche 10 juin 2018 à 16:24

Facebook icon
Twitter icon
Google icon