Armée : des soldats radiés interpellent les autorités…

Facebook icon Twitter icon
Armée
Un groupe des soldats radiés de l'armée en 2009
Un groupe des soldats radiés de l'armée en 2009

CONAKRY-Plusieurs jeunes soldats guinéens recrutés en 2009 ayant suivi une formation militaire pendant deux ans ont interpelé ce dimanche 10 juin 2018 le premier ministre Kassory Fofana !

Au nombre de 1669, ces soldats qui ont bénéficié d’une formation au sein des forces armées guinéennes,  ont été ‘’remerciés’’ par les autorités militaires d’alors sans être immatriculés. Depuis, ils se battent pour la régularisation de leur situation, sans succès.  Ils ont décidé de se rabattre désormais auprès du nouveau premier ministre pour se faire entendre.

Après plus de six mois de formation à kaleah (Forécariah) et au CIAM (centre d’instruction Armée de Mer) à Maferinya, ces élèves soldats avaient été  repartis comme le souhaitait la hiérarchiemilitaire  dans les différentes  garnisons militaires dont celle de Kissidougou, Kindia et Kankan.

Selon Doré SENA, porte-parole de ces soldats non immatriculés du centre d’instruction, d’infanterie de Kissidougou, ils étaient au  nombre de 1972 à Kissidougou.  Après le test d’aptitude médicale et la course de 8 kilomètres, les résultats sont sortis le 30 mars 2010. 1669 personnes ont été retenues  tandis que 303 ont été déclarés inaptes. A la surprise générale, explique-t-il, le directeur du centre de Kissidougou, lieutenant-colonel Fayimba Mara après une réunion à Conakry nous a indiqué qu’une croix a été mise sur nos dossiers.

Ne sachant plus à quel saint se vouer, ce collectif de jeunes a décidé de rencontrer  le premier Ministre. Aux dires de notre interlocuteur, après moult tractations auprès des autorités dans le but d’être pris en compte, le seul espoir reste le nouveau premier ministre.

‘’ Nous demandons au premier ministre d’être notre relais auprès du commandant en chef des forces Armées c’est-à-dire le président de la République pour que notre situation soit prise en compte. Nous avons adressé des courriers à la présidence de la République, à l’Etat-major de l’armée de Terre, à l’Assemblée Nationale, au Médiateur de la république, au gouvernorat de la ville de Conakry, au premier Imam de la Grande Mosquée Fayçal et au patriarche de la Basse-côte, mais nous n’avons pas obtenu gain de cause. Nous comptons vraiment rencontrer le Premier Ministre puisqu’il est aussi un père de famille afin qu’il nous vienne  en appui auprès du chef de l’Etat’’ a confié le porte-parole de ces soldats.

Ce dimanche, ils n’ont pas pu rencontrer le Premier Ministre. Pour autant, ces soldats non immatriculés du centre d’instruction, d’infanterie de Kissidougou, ne compte pas abdiquer. Ils comptent poursuivre leur réclamation jusqu’à obtenir gain de cause.

A suivre….

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Dimanche 10 juin 2018 à 20:31

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS