.

Ramadan: MTN Guinée accompagne une ONG dans sa lutte contre la mendicité infantile…

Facebook icon Twitter icon
Publireportage

CONAKRY-La compagnie sud-africaine de la téléphonie mobile poursuit ses actions caritatives en ce mois bénit de Ramadan. Elle vient de voler au secours de l’ONG Love and care to children porteur d’un projet dénommé restau de la solidarité.

Cette  action humanitaire consiste à assister les personnes démunies et les fidèles musulmans à avoir de quoi rompre le jeûne pendant tout le mois de ramadan. Cette initiative a été lancée depuis 2017, mais faute des moyens les plats étaient insuffisants. Mais pour ce qui est de cette année plusieurs partenaires dont MTN Guinée ont apporté leur contribution en leur donnant de la nourriture. 

Madame Souaré Harry Sidibé présidente de l’ONG Love and care to children qui œuvre dans la lutte contre la mendicité infantile explique que le soutien de ses partenaires leur ont permis de passer de 100 à 500 plats par jour.

« L’année dernière on avait fait avec les moyens du bord, sur fond propre on servait 100 plats par jour dans les différentes zones identifiées. Maintenant à travers nos activités et notre page  Facebook les partenaires tel que MTN Guinée et Group Busines Marketing nous ont contacté cette année. Ils nous ont dit qu’ils ont vu nos actions et qu’ils voudraient vraiment nous accompagner en vivres alimentaires afin de pouvoir effectuer cette action ensemble. C’est ainsi à travers nos contributions nous avons haussé les plats à 500 plats par jour », a expliqué madame Sidibé.

Plusieurs zones où se trouvent ces personnes démunies ont été ciblées à travers la capitale mais l’ONG a aussi élargi ses actions dans plusieurs mosquées et hôpitaux.

« Depuis le début du mois de Ramadan nous distribuons 500 plats par jour dans les différentes zones à savoir à la mosquée sénégalaise, cité chemin de fer, sous le pont de 8 novembre, devant la mosquée Fayçal, à la mairie de Ratoma, à la cité de la solidarité et devant l’hôpital Sino-guinéen. Donc on scionne un peu partout toutes les zones où on trouve ces personnes démunies mais aussi cette année nous passons aussi dans les mosquées où nous déposons des bols pour que les fidèles musulmans qui viennent prier là au crépuscule puissent rompre ensemble le jeun. Et nous passons aussi dans deux hôpitaux, Donka et Ignace Deen pour pouvoir assister les gardes malades qui sont en jeûne et qui n’ont pas les moyens ou le temps de repartir jusqu’à la maison et revenir à l’hôpital », a laissé entendre Madame Souaré Harrry Sidibé l’initiatrice de ce projet.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinée.com

 

Créé le Samedi 02 juin 2018 à 19:44

Facebook icon
Twitter icon
Google icon