Le chewing-gum,cet allié contre le surpoids

Facebook icon Twitter icon
Santé

Selon une étude japonaise, mâcher un chewing-gum en marchant permet aux hommes de lutter contre le surpoids.

Le chewing-gum semble être un allié contre le surpoids chez les hommes après 40 ans, en les incitant à marcher plus vite, ont affirmé samedi des scientifiques japonais.

«Combiner exercice physique et gomme à mâcher pourrait être une manière efficace de gérer son poids», ont écrit ces chercheurs dans la revue Journal of Physical Therapy Science.

Leur étude a examiné «le rythme cardiaque, la distance parcourue, la vitesse de la marche, le nombre de pas et la dépense énergétique» chez 46 marcheurs japonais âgés de 21 à 69 ans. Ils devaient marcher à leur «rythme naturel» pendant 15 minutes sur une piste d'athlétisme. La moitié mâchait deux chewing-gums, et l'autre moitié avait ingéré les ingrédients de ces chewing-gums sous forme de poudre dissoute dans un verre d'eau.

Pas aussi efficace pour les femmes

Le rythme cardiaque était globalement plus élevé chez ceux qui mâchaient du chewing-gum. Mais chez les hommes «d'âge moyen et âgés» (40 ans et plus) s'ajoutait un effet supplémentaire: quand ils mâchaient, ils avaient tendance à marcher plus vite, donc à couvrir plus de distance, ce qui leur faisait dépenser considérablement plus de calories.

Les raisons exactes restent inconnues, mais les chercheurs, qui ont présenté leurs conclusions devant le Congrès européen de l'obésité à Vienne, ont avancé des hypothèses. Ainsi, une autre étude japonaise avait déjà prouvé que mâcher du chewing-gum augmentait le rythme cardiaque, même au repos. Les universitaires japonais ont donc évoqué la «synchronisation cardio-motrice», tendance qu'a le corps à accroître son activité quand le coeur accélère. Cette tendance «a plus de chances de se manifester chez les personnes âgées que jeunes».

Par ailleurs, «des études antérieures ont indiqué que les femmes exercent une activité musculaire masticatoire moindre avec les chewings-gums que les hommes», ont souligné les chercheurs. 

AFP

Créé le Samedi 26 mai 2018 à 8:28

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS