Violences en Haute Guinée : le Gouverneur Mohamed Garé dresse un lourd bilan…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions
Mohamed garé, Gouverneur de la Région administrative de Kankan
Mohamed garé, Gouverneur de la Région administrative de Kankan

KANKAN-Le Gouverneur de la région administrative de Kankan vient de se prononcer sur les violences survenues entre deux villages dans la sous-préfecture de Batenafadji. Général Mohamed Garré parle d'un mort et au moins de dix-huit blessés.

" Le bilan est catastrophique et regrettable parce que du côté de Madina, il y a eu onze (11) blessés tandis que du côté de Selé moussaya il y a eu sept (7) blessés et un mort. La personne tuée est un garçon dont l’âge varie entre 13 à 15 ans. Il a été enlévé à Sélé Moussaya avant que son corps ne soit  retrouvé à Madina ", nous a confié le Gouverneur.

Ces deux bourgades se sont affrontées à cause d'une marre et des portions de  terre cultivables dont chacun réclame la paternité. Deux beaux-frères sont au centre de l’éclatement des violences.

« C'est un conflit qui est né entre deux citoyens N'fanly Keïta du district de Madina et Amadou Kanté de Séle Moussaya. Ces deux citoyens sont des beaux-frères puisque le  premier a donné sa sœur en mariage au second. Un jour N'fanly Keïta a dit à son beau que là où il cultive appartient à ses grand-parents. Plus tard, il est venu brûler le jardin de ce dernier et lui dire ouvertement qu’il en est l'auteur. Ensuite le même N'fanly Keïta est allé faire un tour dans tout le Hamana (Kouroussa, Kankan, Siguiri) pour dire à ses parents de rester assis, les gens de Selé moussaya ne font que s'accaparer de leurs terres. Il a eu beaucoup de soutien. C'est ainsi que ceux de Selé moussaya majoritairement de Kanté ont informé tous leurs parents de Kankan, partout en Guinée. Du coup le conflit s'est transformé entre les familles Kanté et Keïta », a expliqué le Gouverneur de Kankan, une région en proie à des violences inter-villageoises récurrentes.

Lire aussi-Affrontements sanglants à Batenafadji (Kankan) : faut-il craindre le pire ?

Une réunion de crise a eu lieu à Kankan entre les notables du Hamana, ceux de Selé moussaya et Madina et  les représentants de l'union Mandingue. Ils ont décidé de faire les funérailles du défunt. Suite à ces affrontements, une vingtaine de personnes dont des femmes ont été interpellées. Le Gouverneur Garré promet l'application rigoureuse de la loi sur tous ceux qui seront retenus coupables. 

« Les personnes interpellées seront présentées aux tribunal et je puis vous garantir que les deux personnes qui sont à l'origine du conflit ont été interpellées et elles seront jugées. Sur chacune d’elle, nous relevons des indices graves et concordants qui sont de nature à établir contre eux des éléments constitutifs des délits qu'elles ont eu à commettre. Elles seront présentées devant le procureur. Nous cherchons la paix et la quiétude sociale mais en sanctionnant les fauteurs de trouble », a prévenu le premier responsable de la région.

A suivre !

De Kankan, Amadou Oury Souaré

Pour Africaguinée.com

Tel.: (+224) 656 44 26 28 

 

 

Créé le Jeudi 24 mai 2018 à 10:49

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS