Affaire "viol" à Conakry : Pourquoi le tuteur de Diaraye Baldé a été libéré ?

Facebook icon Twitter icon
Moeurs
image d'illustration
image d'illustration

CONAKRY- Le feuilleton Diaraye Baldé, cette jeune fille enceinte qui accuse son père adoptif de viol se poursuit. Alors que des voix se lèvent pour exiger la libération de cette étudiante accusée de vol à main armée et braquage par son tuteur, le présumé auteur de son viol, Monsieur Amadou Oury Baldé a été remis en liberté après 6 jours de détention. Pendant ce temps Diaraye croupit en prison avec une grossesse de 8 mois, a appris africaguinee.com.

Selon nos informations, sur instruction d’un juge, le sieur Amadou Oury Baldé accusé de viol a été remis en liberté le mardi 22 mai alors que le dossier est  en cours d’instruction. Interrogée, l’avocate de Diaraye Diallo réclame justice pour sa cliente emprisonnée depuis le 23 novembre  2017 et affirme avoir des preuves qui incrimine Monsieur Baldé pour abus sexuel.

« On a un élément de preuve et c’est grâce à cet élément là que le Monsieur a été placé sous mandat de dépôt le 17 mai. Il a bénéficié d’une liberté hier », s’est indigné Maitre Halimatou Camara.

Lire aussi-Affaire Diaraye Baldé : Entre Mr Amadou Oury et sa fille adoptive qui dit "vrai" ?

L’avocate de Diaraye balaie d’un revers de main les arguments de l’avocat de M. Baldé qui soutient que son client est victime dans cette affaire. Selon maître Halimatou Camara, une vidéo qui incrimine le tuteur de sa cliente existe  bel et bien.

 « Il existe une vidéo. Chacun a le droit de démentir ce qu’il veut. Nous voulons  que le juge d’instruction qui a enclenché l’information judiciaire termine son travail. A la fin on saura si le Monsieur est susceptible d’être jugé au pas », a indiqué l’avocate.

Pourquoi cette plainte de viol a tardé ?

Maitre Halimatou indique que ce n’était pas facile pour une fille sans ressources accuse  la personne qui est censée la protéger et lui apporter un foyer stable. Elle a révélé le cas de viol lors de son audition, explique l’avocate.

« Il fallait des éléments pour porter plainte devant le procureur de la République.  On a eu ces éléments c’est en ce moment qu’on a porté plainte.  Il faut rélever que chaque fois Diaraye passait devant le juge d’instruction au moment de son audition elle a dit qu’elle a été violée. On a appris le dossier de Diaraye un peu tard après la clôture de l’information judiciaire pour lequel elle est renvoyée pour vol aggravé devant un Tribunal correctionnel », relate-t-elle, précisant qu’il y a eu énormément de problème entre Fatoumata Diaraye Baldé et  son père adoptif qui est l’époux de sa tante maternelle.

Cette jeune étudiante a  besoin d’un suivi médical externe pour pouvoir bien suivre sa grossesse. Certaines organisations de la société civile ont fait des plaidoyers ce mercredi pour la libération de Diaraye Baldé.

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

 

Créé le Jeudi 24 mai 2018 à 11:15

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS