Nomination de Kassory : les "craintes" de Ousmane Gaoual Diallo…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Ousmane Gaoual Diallo Député du parti de l'opposition (UFDG), Photo Africaguinee.com
Ousmane Gaoual Diallo Député du parti de l'opposition (UFDG), Photo Africaguinee.com

CONAKRY-La nomination de Kassory Fofana au poste de Premier ministre fait réagir la classe politique en Guinée. Ousmane Gaoual Diallo prédit une bataille en perspective entre le nouveau chef du Gouvernement et le Président. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, le député de l’opposition et conseiller de Cellou Dalein Diallo affiche un scepticisme quant à la possibilité pour de Kassory Fofana à produire des résultats face à Alpha Condé enclin à contrôler tout.

AFRICAGUINEE.COM : Que pensez-vous de la nomination de Kassory Fofana au poste de Premier ministre ?

OUSMANE GAOUAL DIALLO : Disons que sur la personnalité de Kassory  parmi les noms qui ont circulé, c’est peut-être l’une des personnalités les plus clivantes. Il a un clivage assez fort au niveau de l’opinion guinéenne. Certains le trouvent tantôt bon, tantôt il n’était pas assez bon.

Néanmoins il faut s’intéresser moins à la personnalité qui va occuper la primature en Guinée. Il faut toujours se rappeler lorsque le pouvoir est concentré au même endroit dans les mains d’Alpha Condé, la mauvaise gouvernance va continuer à perdurer dans notre pays.

Pour nous, ce n’est pas l’incompétence de Saidou Fofana ou celle de Mamady Youla qui ont fait que ces deux premiers ministres n’ont pas produit  de résultats. Mais c’est parce que le pouvoir est resté concentré dans les mains de quelqu’un (Alpha Condé NDLR) qui n’était pas préparé à diriger les destinées d’une nation.

Donc notre préoccupation, il peut changer autant de premiers ministres, il peut changer autant de  ministres, s’il continue à agir de la même manière, à privilégier le clan familial, les clans politiques qui se sont concentrés autour de lui, la mauvaise gouvernance va continuer.

Les populations vont regarder les croissances mirobolantes annoncées de 8 à 9 %  sans vivre  les effets de cette croissance économique. Le pays va continuer à vivre dans les crises parce que les véritables acteurs de la crise seront tous les maitres du jeu. Ils seront concentrés autour de  Sékhoutouréya.

Beaucoup voient Kassory Fofana comme quelqu’un qui a de la poigne et de la personnalité qui n’acceptera pas de jouer le rôle de figurant face à Alpha Condé. Etes-vous du même avis ?

Je ne pense pas que Alpha Condé soit prêt à laisser la liberté à un premier ministre d’agir pour le bien des populations. Je pense que ne serait-ce que l’objectif annoncé de briguer un troisième mandat trahit la volonté du Chef de l’Etat de vouloir maitriser tous les paramètres de la gouvernance jusqu’à s’autoproclamer président pour la troisième fois.

En tout cas les signaux qui sont envoyés par la présidence ne montrent pas une simple volonté, une seule volonté de donner la liberté à un premier ministre d’agir pour développer. Après il faut s’interroger sur la capacité de Kassory  à s’accommoder  de la super gouvernance d’Alpha. C’est la prochaine bataille qu’on va observer dans les prochains jours.

Voulez-vous dire que c’est le Président Alpha Condé qui est le problème ?

Absolument, c’est la présidence qui n’est pas préparée, qui n’a pas la compétence, qui n’a pas l’étoffe nécessaire, qui n’a pas l’envergure d’homme d’Etat capable de laisser le pays respirer. Ce qui manque à la Guinée.

Entretien réalisé par Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 45 45

 

Créé le Mardi 22 mai 2018 à 19:18

Facebook icon
Twitter icon
Google icon