Respect des normes environnementales : les sociétés minières soumises à une évaluation…

Facebook icon Twitter icon
Mines
Abdoulye Magassouba, Ministre des Mines et de la Géologie (Guinée)
Abdoulye Magassouba, Ministre des Mines et de la Géologie (Guinée)

CONAKRY- Soucieux de limiter les impacts négatifs liés à l’exploitation minières sur l’environnement, le Gouvernement guinéen à travers le ministère des mines et de la géologie a initié une étude d’évaluation des sociétés minières en phase de développement ou d’opération. 

Cette évaluation a été menée par un cabinet d’experts international recruté par le Gouvernement.  Après plusieurs mois passés aux côté de ces sociétés minières, un atelier de restitution des conclusions de cette étude a été ouvert ce mardi 15 mai 2018 au ministère des Mines, a-t-on constaté. 

L’objectif de cette présentation est de valider les travaux de ce cabinet qui a évalué les sociétés minières afin que les insuffisances qui ont été détectées soient identifiées pour trouver les moyens de les corriger.

Le développent du secteur minier repose sur l’attraction de l’investissement pour la réalisation des projets transformateurs de l’économie et surtout sur l’impact de ces projets sur les communautés locales d’une part, et sur la communauté nationale d’autre part, a observé le ministre des Mines et de la Géologie. 

« Le principal défi que nous avons aujourd’hui est d’assurer en conformité avec les directives du Président Alpha Condé un impact positif de ces projets sur le terrain. Quand nous parlons d’impacts, nous parlons d’impact économique. Sur ce plan, un des instruments fondamentaux concerne la mise en place du fonds du développent économique local. Un autre aspect extrêmement important de cet impact porte sur les aspects environnementaux et sociaux. Nous avons engagé une évaluation formelle de toutes les sociétés en phase du développement ou d’opération sur la mise en œuvre des plans des gestions environnementales et sociales », a expliqué le Ministre Abdoulaye Magassouba.

Il a ensuite ajouté que des opérations de contrôle ont été menées pour s’assurer que les plans de gestion environnementale sont correctement miss en œuvre.

 « C’est suite à une étude réalisée sur plusieurs mois sur le terrain par un cabinet international indépendant, que nous avons choisi de recruter pour que nous puissions mettre en œuvre les directives du Président de la République dans le cadre de la compensation de l’impact des projets miniers sur le plan environnementale et social. Le cabinet qui a été recruté est parti au niveau de toutes sociétés en phase de construction ou d’opération pour pouvoir s’assurer que les sociétés respectent les clauses environnementales et sociales en s’assurant que les plans de gestion environnementale et sociale sont correctement élaborées et correctement mises en œuvre »,  a déclaré le ministre guinéen des mines.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 15 mai 2018 à 18:22

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS