Mines: le Gouvernement signe la convention de base de la société SBG. SA

Facebook icon Twitter icon
Transformation de la bauxite en alumine
Les ministres Abdoulaye Magassouba, Mohamed Lamine Doumbouya et des responsables de la Société des Bauxites de Guinée S.A (SBG SA).
Les ministres Abdoulaye Magassouba, Mohamed Lamine Doumbouya et des responsables de la Société des Bauxites de Guinée S.A (SBG SA).

CONAKRY-Le Gouvernement guinéen a signé ce lundi 14 mai 2018  la convention de base portant sur la construction et l’exploitation de la mine de Bauxite et de la raffinerie d’alumine de la Société des Bauxites de Guinée S.A (SBG SA).

La signature de cette convention a eu lieu au ministère des Mines et de la Géologie en présence des ministres Abdoulaye Magassouba, Mohamed Lamine Doumbouya ainsi que des responsables de la Société des Bauxites de Guinée S.A (SBG SA).

La SBG SA détient une concession minière couvrant une superficie de 502 km² pour une durée de 25 ans. Cette concession se situe principalement dans la préfecture de Kindia. Les réserves sont estimées à environ 300 millions de tonnes de bauxite, d’une teneur moyenne en alumine de 41.4%.  Le projet porte sur un investissement de plus d’un milliards quatre cent millions de dollars (1.400.000.000 Us).

Pour le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, l’enjeu principal de ce projet est la transformation locale de la bauxite en alumine. Selon lui, cette vision entre en droite ligne dans la politique prônée par le Président de la République le Pr Alpha Condé depuis 2010.

Lire aussi-Boffa : Une mission du Ministère des Mines sur les installations de Bel Air Mining…

« Nous avons constaté avec plaisir que cette société s’engage à aller directement à la transformation de la bauxite en alumine. Sans compter les infrastructures accessoires à réaliser dans le cadre de la mise en exploitation du projet, mais aussi d’appuyer le secteur agricole qui permettront de créer des emplois largement au-delà des emplois miniers », s’est réjoui le ministre des Mines.

SGB est une société de droit guinéen détenue en majorité par la société allemande W.P Pals Holonding, filiale de Metalcorp, qui possède une fonderie d’aluminium secondaire à Berlin. Elle entend négocier une convention minière avec la République de Guinée pour la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine et une mine de bauxite.

Il s’agit d’un projet industriel intégré pour la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine d’une capacité initiale de 1.6 millions de tonnes d’alumine par an, la construction et l’exploitation d’une mine de bauxite avec une production de 8 millions de tonnes par an (dont environ 3millions de tonnes destinées à l’exportation et 5 millions de tonnes à transformation par la raffinerie).

Pour le ministre du Budget Mohamed Lamine Doumbouya, en phase d’exploitation, le projet générera en moyenne 72 millions de dollars de taxe annuelle sans compter les taxes liées à l’importation et l’exploitation.

« Je pense que c’est un projet très important sans compter que les 8000 emplois directs et indirects créés généreront aussi des revenus qui seront taxables. C’est un projet très important dans la mesure où ça va directement vers l’alumine plutôt que de ses limiter à la bauxite (…). Notre préoccupation c’est de voir comment réduire la dépendance de notre économie vis-à-vis du secteur minier. Donc s’il y a une société qui décide parallèlement à son activité minière de développer des activités agricoles pour nous c’est une aubaine. C’est vraiment un projet porteur pour la Guinée », s’est félicité le ministre du Budget.

Axel Fischer Président de Monaco Ressources a souligné que leur décision de construire une usine d’alumine sur place est motivée par l’intérêt économique du projet. « Le complexe aura un effet certain sur l’économie guinéenne avec à la clef la création de 1.800 emplois directs et 6000 emplois indirects pendant la phase  de l’exploitation. 10.000 directs et indirects seront créés  pendant la phase de construction », a-t-il précisé promettant de mettre tout en œuvre pour respecter leurs obligations.

« Ce projet est certes complexe, mais avec la volonté et l’appui du Gouvernement guinéen je suis convaincu de notre réussite. Les partenaires de la SBG mettront tout en œuvre pour respecter les obligations qui sont les leurs », a-t-il assuré.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Lundi 14 mai 2018 à 20:48

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS