Guinée: Cellou "complice" de Soumah pour déstabiliser Alpha ?

Facebook icon Twitter icon
Politique
Cellou Dalein Diallo, Abdourahmane Sano du PECUD et Aboubacar Soumah du SLECG
Cellou Dalein Diallo, Abdourahmane Sano du PECUD et Aboubacar Soumah du SLECG

CONAKRY- L’opposant Cellou Dalein Diallo est-il en connivence avec Abdourahmane Sano du PECUD et Aboubacar Soumah du SLECG pour déstabiliser le régime d’Alpha Condé ? Alors que la polémique a enflé ces dernières semaines, le Chef de file de l’opposition vient d’apporter des précisions mettant fin à cette controverse.  

« Je ne vois quelle est la complicité possible. On a sorti une photo de M. Soumah (leader du SLECG) et Cellou Dalein. Je n’ai jamais rencontré cet homme. Je le vois à la télé comme tout le monde, mais je ne l’ai jamais rencontré », a précisé Cellou Dalein Diallo.

En février dernier, deux crises majeures ont secoué la Guinée. La crise sociale liée à la grève des enseignants est venue se greffer à la crise politique née au lendemain des élections communales qui a fait une dizaine de morts.  Parlant de la grève des enseignants, Alpha Condé l’a qualifié de tentative de coup d’Etat, accusant des acteurs de la société civile d’en être des instigateurs. Mais le leader de l’UFDG explique les manifestations de l’opposition à l’époque n’avaient rien à voir avec les revendications des syndicats.

On a jamais suscité un coup d’Etat…

« Nous avons une frustration, nos droits qui sont violés. Après les élections lorsqu’on s’est rendu compte qu’on nous a volé, on a voulu qu’on nous restitue nos suffrages volés. C’est pour ça qu’on a organisé des manifestations (…) Cela n’a rien à voir avec les revendications des syndicats ou des revendications que le PECUD pourrait avoir. Il n’y a pas de complot », tranche le leader de l’UFDG.

Lire aussi-Guinée : Alpha Condé évoque une "tentative de coup d’Etat"…

Au terme du mandat du président on veut être élu en 2020, a-t-il dit, alors que le Président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle Amadou Damaro Camara l’accuse d’avoir un agenda d’empêcher Alpha Condé de Gouverner.

 « On n’a jamais suscité un coup d’Etat. Jusqu’à présent on n’a pas demandé le départ du Président à l’occasion d’une marche. On ne le fera que lorsqu’il demandera la modification de la Constitution. Pour l’instant nous revendiquons nos droits et on se prépare pour 2020. Nous sommes des Républicains, on n’a jamais suscité un coup d’Etat », a précisé Cellou Dalein Diallo.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Samedi 12 mai 2018 à 21:40

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS