Guinée forestière: nouvelle crise à l’université de Nzérékoré…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions
Université de Nzérékoré
Université de Nzérékoré

CONAKRY- L'Université de Nzérékoré est frappée par une nouvelle crise. Apprenants et les encadreurs ne conjuguent plus le même verbe depuis la grogne des étudiants qui dénonçaient le retard accusé dans le paiement de leur bourse d’entretien.

Les étudiants de ladite université ont perturbé encore les cours ce lundi 07 Mai 2018. Ils dénoncent le harcèlement dont sont victimes les meneurs de la fronde. Plusieurs étudiants affirment  que les autorités de l’université d’avoir menacé de licencier les meneurs de la dernière grève.

Selon plusieurs sources estudiantines, le nommé Kader qui avait mené la grève passée serait appelé à signer un engagement de ne plus conduire une grève sans quoi il serait licencié. Chose que le jeune étudiant a refusé. Ses ennuis ont commencé là.

"Nous avons grevé parce que notre ami a été appelé pour la signature d'un engagement pour ne pas qu'il reprenne le mouvement de grève. Notre ami a refusé de procéder à la signature de ce document, chose qui fait qu'il est menacé aujourd'hui", nous a confié une étudiante qui a décliné son identité.

Lire aussi-Nzérékoré : des étudiants manifestent leur colère…

" Il ne suit pas les cours. Depuis la grève passée il a manqué déjà deux évaluations. Donc il est menacé d'être licencié c'est pourquoi nous sommes en grève ", explique un autre étudiant.

Un responsable de l'Université que nous avons interrogé a avoué que des sanctions ont été prises contre les meneurs de la grève passée.

« Ce sont des sanctions qu'on devait prendre contre eux parce que la grève était mal organisée. Si non ils étaient sur leur raison puisque les pécules avaient trop retardés. Nous-mêmes on avait pitié d'eux mais ils ont débordé. A l'instant, les dispositions sont en train d'être prises pour que les choses reviennent à la norme », nous a confié ce responsable de l’université.

Une réunion d'urgence  a été convoquée par la direction de l’Université en compagnie du préfet et du gouverneur pour trouver solution à ce problème qui paralyse les cours au centre universitaire de Nzérékoré.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'africaguinée.com

A Nzérékoré

Tél. (00224) 628 80 17 43

 

Créé le Mardi 08 mai 2018 à 9:23

Facebook icon
Twitter icon
Google icon