Siguiri : plusieurs morts dans des affrontements entre guinéens et maliens…

Facebook icon Twitter icon
Frontière guinéo-malienne
Image des affrontements à Kourémalé, à la frontière entre la Guinée et le Mali
Image des affrontements à Kourémalé, à la frontière entre la Guinée et le Mali

SIGUIRI- Les violences survenues ce dimanche 6 mai 2018 à Kourémalé, à la frontière entre la Guinée et le Mali, ont fait plusieurs morts, a appris Africaguinee.com.

Selon nos informations, au moins deux victimes ont été enregistrées du côté guinéen suite aux affrontements entre des citoyens maliens et guinéens. Kourémalé est une ville frontalière située à 119 Km de la commune urbaine de Siguiri. 

Les affrontements ont commencé lorsque les services de sécurité de la Guinée ont refusé une demande faite par des citoyens maliens qui voulaient traverser la frontière vers une zone non autorisée. 

« C’est un cortège de mariés qui est arrivé du côté du Mali. Les mariés et leurs accompagnants ont voulu traverser la frontière à partir d’une zone non autorisée, les gendarmes guinéens ont refusé tout en leur disant qu’ils pouvaient traverser vers le couloir qui ouvert à cet effet. Ce qui n’a pas plu aux maliens. Les altercations ont commencé avec des jets de pierres et peu de temps après la situation s’est empirée avec l’utilisation des armes blanches et l’incendie des des boutiques et magasins situés des deux côtés de la frontière », a rapporté une source basée à Kourémalé.

Le préfet de Siguiri, Ibrahima Kalil keita, qui s’est rendu sur place confirme plusieurs dizaines de blessés par armes blanches et par balles de calibre 12 ainsi que des dégâts matériels importants : « je suis sur place à Kourémalé. Coté guinéen il y a eu beaucoup de blessés, coté malien des dégâts importants. Des guinéens ont brulé des baraques, des commerces contenant des marchandises et deux véhicules. Je suis au chevet des blessés guinéens dans les dispensaires de Kourémalé, je n’ai pas fini mais on me parle d’une soixantaine de blessés, des blessés par balles de calibre 12 et par armes blanches. Je n’ai pas fait entièrement le constat coté malien (…) », a confié à notre rédaction le préfet de Siguiri.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour africaguinee.com

Tél. (00224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 07 mai 2018 à 10:27

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS