Boukaria (Siguiri) : Quand une patrouille de la police vire au drame…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions
Violence à Siguiri, image d'archive
Violence à Siguiri, image d'archive

SIGUIRI- Une  patrouille de police qui visait  des consommateurs de chanvre indien a viré aux violences dans le district de Bouré Boukaria où un poste de police ainsi que les domiciles de deux policiers ont été complètement mis à sac. Tous les prisonniers ont pris la poudre d’escampette.

Tout est parti de la mort par noyade d’une jeune. En représailles au décès de ce  jeune qui était poursuivi par des policiers, des citoyens ont attaqué le poste de police de la localité dans la nuit du Mardi 1er au Mercredi 2 Mai 2018. Une vingtaine de personnes ont été arrêtés, appris africaguinée.com auprès de l’autorité sous-préfectorale de Kintinian

« Le poste de police de Bouré Boukaria a fait l’objet d’attaque par un groupe de jeunes consommateurs de drogues. Ces personnes ne sont pas de la localité, ils sont venus de tous les coins de la Guinée et même de certains pays voisins pour l’exploitation artisanale de l’or. Tout ceux-là se regroupent dans le district de Boukaria. C’est au  bord d’un lac que ces délinquants se regroupent pour consommer la drogue. La police a fait une descente dans la zone (…)Dans la patrouille, les jeunes ont pris la fuite deux d’entre eux se sont  jetés dans le lac, l’un a disparu dans par suite de noyade. Frustrés les autres ont dit qu’il faut que la police vienne retrouver leur ami disparu. Ils ont commencé par aller saccager le domicile des deux agents qu’ils ont reconnu. Ils ont foncé ensuite sur la police mettre le feu libérer des détenus. Ils ont voulu aller s’attaquer aux domiciles du president de district et du chef de secteur. C’est là que j’ai envoyé l’escadron mobile pour un ratissage, le corps du jeune a  été repêché. Et plusieurs meneurs ont été arrêtés par la gendarmerie » a expliqué le sous-préfet de Kintinian Elhadj Aliou Guissé

Lassana Berété, jeune de la localité joint au téléphone a expliqué que la police fait des descentes sans ordre de mission juste pour arnaquer les citoyens.

 « Ce n’est pas la première fois que les policiers viennent ici extorquer de l’argent, prendre aussi des stupéfiants comme tout le monde, la journée ils sont amis avec les vendeurs de chanvres indiens, la nuit ils viennent les arnaquer. Cette fois-ci il y a eu morts d’homme parce qu’un jeune s’est noyé dans le lac en tentant de s’enfuir. Des jeunes en colère sont allés la même nuit attaquer la police.  La police n’agit pas dans le sens d’éradiquer mais de se faire pleine la poche » a dénoncé cet habitant de Boukaria

Un gendarme en service à Kintinian a précisé à notre rédaction qu’une dizaine de prisonniers a réussi à prendre la fuite lors de l’attaque du poste de police. Il confie également qu’au moins 20 meneurs ont été arrêtés la même nuit du 1er Mai.

A suivre…

Alpha Ousmane Bah

Pour africaguinée.com

Tel : (00224) 664 93 45 45

 

Créé le Vendredi 04 mai 2018 à 10:49

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS