Développement durable : SABOUTECH récompense les gagnants du concours Labfrancophne

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY- L’incubateur SABOUTECH a organisé une compétition dénommée le Labfrancophne ce dimanche 29 avril 2018 à la Bluezone de Dixinn. C’est un concours des objets connectés au service du développement durable. Cette compétition s’inscrit dans le cadre du Fonds Francophone pour l’innovation numérique qui propose de soutenir la création des solutions numériques conçues pour appuyer les autorités des pays dans la mise en œuvre de leur politique publique. Un jury d’experts a délibéré avant de décerner les trois prix aux gagnants du concours.

50 jeunes ont été répartis en 9 groupes et ont travaillé pour prendre part au concours. Le premier prix d’une valeur de 10 mille euros a été remporté par le groupe OJAEDV qui a présenté 3PLUS qui est un dispositif muni d’un système d’alarme destiné à protéger les plantations (riz, fonio…) contre certains animaux dévastateurs des cultures comme les oiseaux. 

Le deuxième prix d’une valeur de 6 mille euros a été gagné par GUINEASOFT qui a présenté la solution iPoule qui permet le comptage et le passage des poules. Il vise à optimiser leur alimentation et leur production qualitative et qualitative. Enfin le troisième prix a été décerné au groupe ECOPLAST qui a présenté est une solution qui met  à la disposition des habitants de Conakry des poubelles intelligentes.  Cette solution a la capacité de signaler aux différents services de ramassages lorsque les poubelles sont pleines.

Pour madame Fatoumata Guirassy directrice générale de SABOUTECH ce concours lancé par le Fonds Francophone pour l’innovation numérique, dénommé Labfranphone est un concours des objets connectés en faveur du développement durable. Son objectif est de permettre aux informaticiens, aux électroniciens de venir en appuis aux politiques du développement durable du pays par la proposition des solutions d’objets connectés pour répondre aux problématiques du développement durable. « Les gagnants du concours ont bénéficié d’une prime allant de 40 à 100 millions GNF », a-t-elle indiqué.

Les lauréats vont être accompagnés par l’incubateur Saboutech à la réalisation et la valorisation de leurs projets. Au-delà du prix, les participants ont eu des formations dans le domaine de l’électronique. 

« On a mis à leur disposition des kits électroniques sur lesquels ils ont pu travailler et créer des prototypes qui leurs ont permis aujourd’hui de proposer des solutions qui sont présentés lors de ce concours », a expliqué le directrice générale de l’incubateur Saboutech.

Lamine condé du groupe OJADEV lauréat du concours a expliqué que cette compétition lui a permis d’exprimer son talent. Son Groupe a raflé les 10.000 euros.

« Vraiment ce concours a été une découverte pour moi, ne façon d’exprimer mon talent. Je reconnais qu’en Afrique il y a des talents et on peut avoir encore des talents si on a une aide derrière. Cette victoire est une satisfaction pour moi. Je suis vraiment ému. C’est une victoire qui me donne le courage de redoubler l’effort en classe et encore dans les recherches qu’on a débuté. Ce concours on l’a préparé pendant une semaine, ça n’a pas été facile, on a laissé tout derrière comme les télévisions, la politique pour s’accrocher à ces innovations. On restait ici jusqu’à 1h du matin avant de rentrer à la maison, certains même passaient la nuit ici » ; explique-t-il, avant de lancer un appel à la jeunesse guinéenne. 

« Je lance un appel aux jeunes qui sont au chômage et  à la jeunesse guinéenne de participer à ces genres des concours parce que c’est ce qui va développer le pays. Je les invite à abandonner les bars café et surtout les filles. Je leur demanderai de penser à innover  pour aider l’Afrique à se développer», a-t-il lancé.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 30 avril 2018 à 22:38

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS