Culture : Bembeya Jazz national, un orchestre oublié par les autorités?

Facebook icon Twitter icon
Culture
Sékou Bembeya Diabaté
Sékou Bembeya Diabaté

CONAKRY-Le Bembeya Jazz National, un groupe musical qui a fait la fierté culturelle de la Guinée pendant les années « 70 » sous le règne de Sékou Touréest toujours actif malgré de nombreuses difficultés. 

Créé en 1961, cet orchestre de 14 membres est dirigé depuis 2003 par Sékou Bembeya Diabaté (74 ans), auteur compositeur, guitariste et chanteur.  Selon lui, le Bembeya a réussi à s’imposer et se maintenir malgré le décès « prématuré » de Demba Camara, l’une des icônes du groupe mythique. Sékou Bembeya Diabaté cofondateur du groupe que nous avons rencontré  parle de la situation actuelle de l’orchestre qui avait rayonné en Afrique. 

 « Quand on débutaitIl y avait quatre formations musicales nationales à savoir  Keletigui, Balla, Horaya Bande et Bembeya Jazz. Aujourd’hui, il n’y a que le Bembeya Jazz qui continue. Ce n’est pas facile. Notre orchestre est un héritage collectif. Il est vrai Demba Camara était un champion pour avoir fait avancer cet orchestre avec moi aussi. Aujourd’hui, c’est moi qui continue l’œuvre collective. J’ai été nommé Chef d’orchestre depuis 2003. Mon souci est  de continuer l’œuvre. Parce qu’au moment où on me mettait  chef  je voyais beaucoup de membres fondateurs fatigués. Donc, ma première ambition était  de relever ce défi. C’était très difficile mais aujourd’hui c’est fait », souffle Sekou Diabaté qui s’est confié à une journaliste d’africaguinee.com.

Lire aussi-Confidences de Sékou "Le Gros" du Bembeya Jazz National : « depuis la mort de Sékou Touré… »

Le Bembeya Jazz National a connu un succès fulgurant  grâce à une politique volontariste du premier président guinéen Sékou Touré qui a hissé haut la culture guinéenne. Mais aujourd’hui, le groupe bat de l’aile. 

 « Tous les 7 albums qu’on a sortis après Demba n’ont pas eu la chance d’être popularisés en Afrique. Ils sont connus seulement en Europe. Le répertoire que les gens connaissent c’est le temps de Demba alors que nous avons 7 albums depuis 1987. Mais on n’a pas eu la chance de la bonne diffusion en Afrique et même en Guinée », déplore le musicien encourageant à faire la promotion des musiques guinéennes. 

Cet orchestre national soutenu dans les temps par l’ancien président  Ahmed Sekou Touré serait  aujourd’hui presqu’abandonné par l’Etat guinéen. Toutefois, il se débrouille avec les concerts et les cadeaux des admirateurs. 

« On arrive à se débrouiller avec des concerts et des cadeaux des admirateurs.  Je prends ça pour faire répéter les jeunes du groupe pour qu’ils puissent comprendre le schéma musical que nous avons. Actuellement, l’orchestre peut jouer sans que je ne sois là. Pour vous dire combien de fois je suis allé au-delà de l’imagination des gens. Mais malheureusement, on n’a aucun soutien, que ça soit une institution ou l’Etat. Nous avons beaucoup de difficultés parce que tout demande l’argent », explique Monsieur Diabaté. 

Issue d’une famille de chanteurs, Sekou Bembeya ambitionne de sortir un nouveau répertoire musical en solo pour ses fans. « J’ai beaucoup d’ambition pour l’orchestre et moi-même dans le cadre de la musique. J’ai un répertoire de musique que je vais sortir. J’ai deux albums qu’on peut appeler pré-retraite. S’il y a d’autres  moyens je veux que l’orchestre fasse un autre album », a-t-il annoncé. 

A rappeler que parmi les anciens membres du Bembeya, certains sont malades. Salifou Kaba par exemple est aujourd’hui gravement malade alité à la maison sans assistance et huit (8) autres sont déjà morts.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

Créé le Samedi 28 avril 2018 à 10:47

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS