Les bébés sont capables de différencier les émotions

Facebook icon Twitter icon
Santé

Une étude genevoise a montré que les bébés de six mois sont capables de distinguer les émotions de joie et de colère chez les personnes qui les entourent.

Les bébés de six mois sont capables de distinguer les émotions de joie et de colère chez les personnes qui les entourent, indépendamment des caractéristiques visuelles ou auditives. C'est le constat d'une étude genevoise publiée dans la revue PLOS ONE.

La capacité des bébés à différencier des expressions émotionnelles semble se développer durant les six premiers mois. Avant six mois, ils distinguent la joie de différentes autres expressions comme la peur, la tristesse ou la colère. A partir de sept mois, ils développent la capacité à reconnaître plusieurs autres expressions faciales. Dans le but de différencier la reconnaissance émotionnelle de la distinction des caractéristiques physiques des visages ou des voix, des chercheurs de l'Université de Genève (UNIGE) ont soumis 24 bébés de six mois à des tests oculaires. Ils ont mesuré la capacité de ces derniers à faire le lien entre une voix entendue, de joie ou de colère, et l'expression émotionnelle d'un visage, joie ou colère également.

Les bébés de six mois sont capables de distinguer les émotions de joie et de colère chez les personnes qui les entourent, indépendamment des caractéristiques visuelles ou auditives. C'est le constat d'une étude genevoise publiée dans la revue PLOS ONE.

La capacité des bébés à différencier des expressions émotionnelles semble se développer durant les six premiers mois. Avant six mois, ils distinguent la joie de différentes autres expressions comme la peur, la tristesse ou la colère. A partir de sept mois, ils développent la capacité à reconnaître plusieurs autres expressions faciales. Dans le but de différencier la reconnaissance émotionnelle de la distinction des caractéristiques physiques des visages ou des voix, des chercheurs de l'Université de Genève (UNIGE) ont soumis 24 bébés de six mois à des tests oculaires. Ils ont mesuré la capacité de ces derniers à faire le lien entre une voix entendue, de joie ou de colère, et l'expression émotionnelle d'un visage, joie ou colère également.

Le matin

Créé le Lundi 16 avril 2018 à 12:27

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS