Armée : l’ONU indemnise les casques-bleus guinéens déployés à Kidal…

Facebook icon Twitter icon
Mission de maintien de la paix
De hauts responsables de l'armée guinéenne en compagnie de Mme Zeinab Diaby, représentante de la coordinatrice du Système des Nations-Unies en Guinée
De hauts responsables de l'armée guinéenne en compagnie de Mme Zeinab Diaby, représentante de la coordinatrice du Système des Nations-Unies en Guinée

CONAKRY- Les casques bleus guinéens déployés dans le Nord-Mali vont être indemnisés par les Nations-Unies qui viennent de procéder au virement d’un montant de 348.075 dollars. Cette somme est classée  au titre des indemnités de risque appelées ‘’risque premium’’ et personnel de Gangan II pour la période du 1er Juillet au 30 septembre 2016. Le paiement des indemnités de risques est attribué pour 3 mois à 850 éléments des bataillons Gangan 1 et 2.

Selon le colonel Amadou Kaba, directeur des opérations à  l’Etat-Major Général des Armées, l’attribution de cette prime à un contingent est exceptionnelle et exige plusieurs critères dont l’acceptation sans restriction des missions parfois très exigeantes dans un environnement hostile.  Selon lui, tous les contingents de la Minusma sont éligibles à l’attribution de la prime mais ne bénéficient pas automatiquement de celle-ci.

Lire aussi : http://www.africaguinee.com/articles/2017/06/09/urgent-trois-soldats-guineens-tues-dans-une-attaque-terroriste-kidal

‘’ Dans ce cas,  Gangan I et Gangan II. Conformément à la liste fournit à l’ONU par le commandant du bataillon chacun des 850 éléments dudit bataillon a droit à 409.5 dollars soit 136.5 dollars par mois. Si l’on multiplie les 136.5 par 3 chaque mois, nous avons les 409.5 dollars. Comme pour Gangan 1, le Ministère de la Défense a pris à son compte les frais de transfert  des indemnités qui s’élèvent à 1740. 38 dollars. Cela veut dire qu’il y a des coûts afférents aux  montants virés  par les Nations-Unies et donc le Ministère de la Défense avec la demande du CEMGA a pris ces frais à son compte pour permettre au bataillon de bénéficier de la totalité du montant transféré par les Nations-Unies.  Aujourd’hui c’est la remise officielle par la représentante de la coordinatrice du système des Nations-Unies du document relatif  aux indemnités. Instructions ont été données par le CEMGA  par la commission qui est déjà constitué pour quitter Conakry pour l’intérieur du pays pour procéder au payement’’ a expliqué cet officier de l’Etat-Major des  Forces Armées.

Lire aussi : http://www.africaguinee.com/articles/2017/06/09/attaque-de-kidal-qui-sont-les-victimes-guineennes.

Zeinab Diaby, représentante de la coordinatrice du Système des Nations-Unies en Guinée à cette cérémonie de remise  a rappelé que cet acte est une preuve de transparence dans la gestion des indemnités envers les bénéficiaires

‘’ Nous réaffirmons par la même occasion, la place du ministère dans le concert des nations en jouant pleinement son rôle dans les opérations de maintien de la paix. Vu que la matérialisation de cette transparence est le fruit de la réforme du secteur de sécurité dont la bonne gouvernance fait partie.  Le système des nations unies en Guinée ne ménagera aucun effort pour vous soutenir dans la voie de l'excellence et de la bonne gouvernance’’ a-t-elle indiqué.

Pour clore cette cérémonie solennelle, le directeur de cabinet du ministère de la Défense Nationale, le Général Aboubacar Sidiki Camara,  a tout d’abord rappelé à l’intention des autres soldats que ces primes ne sont pas un droit exigible des Nations unies. Ces primes, a-t-il dit,  sont attribuées à des contingents qui ont fait preuve d’abnégation, d’acception des contraintes et d’accomplissement des missions dans les règles de l’art, dans le respect stricte des règles d’engagement et du mandat de Nations-Unies au mali.

‘’ Les soldats, au-delà de la valeur du montant reçoivent ces primes avec un grand honneur, pour avoir accompli leur mission à la satisfaction de notre mandataire qui est l’organisation des nations unies’’  a lancé le directeur de cabinet du ministère de la Défense nationale, avant de féliciter les militaires guinéens qui sont en train de redorer le blason de l’armée guinéenne.

‘’ Aujourd’hui les forces armées guinéennes  sont entrain de redorer le blason de notre nation par son retour dans le concert de nations projetées sur les théâtres d’opération. Nos félicitations vont au commandant du batillons Gangan 2 et son personnel   qui ont su respecter le message qui leur avait été donné par le Président de la République, le chef suprême des armées lors de la remise du drapeau, notre étendard national. En respectant strictement sous le mandat d l'ONU, dans le cadre de la MINUSMA, toutes les règles d’engagement, ne se rendant coupable d'aucun crime, d'aucun délit sur ce théâtre d'opération mais aussi en acceptant toutes les contraintes liées non seulement à leur état de soldat mais inhérent  aux mission qu'ils étaient censés exécutées’’ s’est félicité Général Sidiki Camara, avant de  rassurer  le système des Nations Unies,  sur  le payement des primes aux  ayant-droits dans et une copie du PV de remise portant l’émargement de chaque soldat leur  sera adresser.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Lundi 16 avril 2018 à 17:50

Facebook icon
Twitter icon
Google icon