.

Guinée : Le Gouvernement lance un nouveau projet en faveur des jeunes…

Facebook icon Twitter icon
Emploi des jeunes

CONKARY-Le Gouvernement guinéen a lancé ce vendredi 13 avril 2018 un nouveau projet destiné aux jeunes pour favoriser leur insertion socioprofessionnelle. Il s’agit de l’implantation d’une filière de formation en maintenance de véhicules et engins des travaux publics, niveau IV Brevet de technicien supérieur. Il touchera en tout 630 jeunes. 

Son lancement a été présidé par le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail au Centre de Perfectionnement aux Techniques Automobiles et Mécaniques « CEPERTAM ».La cérémonie a eu lieu en présence du Directeur Général de l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnel, Lucien Guilao, d’Elhadj  Mansa Moussa Sidibé, Président du Fonds Compétitif pour les Compétences et l’Employabilité, et de M. Thierno Illiassa Baldé, Gestionnaire du projet Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes en Guinée « BOCEJ », ainsi que des encadreurs du CEPERTAM. 

Ce sous-projet  financé à hauteur de 400.000 dollars permettra à termes l’insertion socioprofessionnelle des jeunes bénéficiaires. Il est piloté par le consortium ONFPP, CEPRTAM, le Cabinet Mecad+, UMS, Bel air Mining  avec un soutien du Gouvernement, de la Banque mondiale et du BOCEJ.

Damantang Albert Camara qui a présidé le lancement a demandé aux jeunes bénéficiaires dudit projet de saisir pleinement cette opportunité qui leur est offerte par le Gouvernement et ses partenaires de la Banque Mondiale pour se former et acquérir les compétences nécessaires à leur insertion socioprofessionnelle.

« Ce projet a été fait spécifiquement pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Ce n’est pas une formation supplémentaire comme tant d’autres. C’est une formation qui doit aboutir avec toutes les chances possibles à ce que la personne qui a suivi cette formation s’insère facilement sur le marché de l’emploi », a déclaré le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail. 

Il a ensuite indiqué que le Gouvernement a de nombreux projets de développement infrastructurel en perspective. Pour le ministre Camara, il faut que la main d’œuvre guinéenne soit prête à faire face à ces nombreux projets. 

« Le plus important est de faire en sorte que le secteur privé, le secteur professionnel, soient associés à cette entreprise qui délivre des compétences aux jeunes afin que dès qu’ils finissent, qu’ils soient opérationnels sur le marché de l’emploi », a souligné le ministre de l’Enseignement Technique, ajoutant qu’avec l’engagement des partenaires qu’il a constaté, les 630 jeunes qui vont bénéficier de cette formation n’auront aucun mal à s’insérer sur le marché de l’emploi. 

L’espoir nourri par le Directeur Général de l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnel à travers ce projet, est de voir les bénéficiaires obtenir leur premier job assez rapidement. 

« Nul ne doute de la nécessité d’une action forte en faveur de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Nous sommes convaincus de l’urgence d’actions concertées pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes par le biais du renforcement de la gouvernance des établissements d’enseignements socioprofessionnels et technique. C’est la condition d’une stabilité sociale et politique que nous appelons tous nos vœux », a déclaré Lucien Guilao, avant de saluer les efforts du Gouvernement, de la Banque mondiale et du BOCEJ dans le domaine du soutien des projets innovants, construits entre professionnels et formateurs. 

« Leur contribution dans la mise en place de ce projet a été déterminante pour le bonheur de nos jeunes. La subvention d’un montant équivalent à 400.000 dollars accordée au consortium s’inscrit dans ce cadre. L’efficacité de notre action en faveur de la formation des jeunes passe par la mise en synergie de nos efforts pour l’exigence de concertations et de coordination de ces efforts », a déroulé M. Guilao.

Le BOCEJ est une initiative du Gouvernement guinéen qui a pour objectif d’améliorer l’employabilité et l’emploi des jeunes guinéens par des programmes de développement ciblés. Il a été financé par la Banque Mondiale à hauteur de 20 millions de dollars. Pas moins de 20.000 jeunes devraient être impactés par ledit projet. 

Pour Elhadj Mansa Moussa Sidibé, Président du Fond Compétitif pour les Compétences et l’Employabilité, le régime actuel a voulu mettre en place un processus de développement de la nation guinéenne. Ce processus, a-t-il dit, fait appel à un élément extrêmement important qui est la formation des ressources humaines. « Lorsqu’il n’y a pas de bonne formation des ressources humaines, il ne peut pas y avoir de développement », a affirmé M. Sidibé. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 14 avril 2018 à 10:44