Commandant "AOB" : « Entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2010… »

Facebook icon Twitter icon
Justice
Le Commandant "AOB"
Le Commandant "AOB"

CONAKRY-Le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo(AOB) a comparu ce lundi 9 avril 2018 devant le tribunal de première de Dixinn. L’officier a déclaré devant la barre qu’il a su que sa vie était menacée avant même l'attaque du domicile du Président Condé. La preuve : 

« Entre les tours de l’élection présidentielle de 2010, le Général Boundouka et B52 sont venus nous trouver dans une réunion au camp. Le Général Boundouka a dit que le Général Sekouba Konaté (ancien président de la transition) va confirmer Alpha Condé comme Président. Et après ils vont arrêter et exécuter tous les officiers Peuhls », a déclaré le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, répondant à une question du juge. 

Cet officier est détenudepuis 2011, au lendemain de l’attaque de la résidence privée du résident Alpha Condé à Kipé. En janvier dernier, la justice a ordonné un " sursis à statuer",demandant que l'arrêt ayant renvoyé le commandant AOB et dame Fatou Badiar devant le tribunal criminel de Dixinn soit interprété la Cour Suprême.  Les débats qui ont repris ce lundi 9 avril 2018 se poursuivent. 

Nous y reviendrons !

 

OumarBady Diallo 

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 09 avril 2018 à 19:22

Facebook icon
Twitter icon
Google icon