.

Guinée : le projet BoCeJ lance une formation pratique en électricité…

Facebook icon Twitter icon
Economie

CONAKRY-Le projet Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes (BoCej) a lancé ce samedi 07 avril 2018, un de ses sous-projets dénommé « formation pratique en électricité domestique et industrielle ». Le lancement dudit projet a eu lieu dans les locaux de l’Université Mercure international (UMI), qui, en partenariat avec DIAKELEC va le réaliser. 

Le sous-projet formation pratique en électricité domestique et industrielle pour l’insertion professionnelle des jeunes a pour objectif global d’assurer la formation de 520 électriciens sur une période de trois ans. Ces électriciens auront des compétences contemporaines qui répondent aux besoins exprimés par les employeurs de manière à établir une adéquation entre formation et besoin du marché.

Le Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail qui a pris part à cette cérémonie de lancement, a déclaré que ce projet est le résultat d’une volonté très forte du Président de la République qui est accompagné par la Banque mondiale. Ce sous-projet est financé à hauteur de 400.000 dollars américains. Pour Damantang Albert Camara, ce financement de la Banque Mondiale apporte des moyens supplémentaires qui permettront d’avoir beaucoup plus de contenu à la pédagogie en termes d’équipements, de programmes de formation. « C’est une manière plus pointue de mettre en œuvre la politique de formation professionnelle », a résumé le ministre. 

Pour sa part, Djénabou Camara, cheffe de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, représentant le ministre Abdoulaye Yéro Baldé, a rappelé que pour relever le défi de la sécurisation des installations électriques domestiques et industrielles, il faut nécessairement passer par la formation d’électriciens compétents et qui répondent aux standards internationaux. 

Lire aussi-Guinée : Le BoCEJ lance la composante 2 de son projet dénommée "Education à l’Emploi"…

 

M. Mansa Moussa Sidibé, président du fonds compétitif du projet BOCEJ, quant à lui indiqué que ce projet permettra d’apporter au secteur privé les solutions souhaitées pour le développement de la Guinée. « Il n’y a pas de mois qui passe sans qu’il n’y ait de problèmes électriques en Guinée. Cela est dû au manque de compétence, à la faiblesse des effectifs compétents. Ce projet permettra d’apporter au secteur privé les solutions souhaitées pour le développement de la Guinée. Il permettra aussi aux habitations de connaître la participation de professionnels dans l’équipement des logements », a-t-il décrit.  

Le sous-projet formation pratique en électricité domestique et industrielle pour l’insertion professionnelle des jeunes sera réalisé par le consortium Université Mercure international (UMI) et DIAKELEC. Pour Madame Tounkara Mariama Diallo, fondatrice de l’université Mercure, le lancement de ce sous-projet représente un évènement majeur pour le développement de son institution. 

« L’objectif global est d’assurer la formation de 520 électriciens sur une période de trois ans. Ces électriciens auront des compétences contemporaines qui répondent aux besoins exprimés par les employeurs de manière à établir une adéquation entre formation et besoin du marché. Cette approche permettra de soutenir leur employabilité et de réduire, voire éliminer les accidents entrainant des pertes importantes en matériel et souvent en vies humaines. Une approche novatrice sera adoptée en associant l’apprentissage en salle et la pratique entreprise pour améliorer les compétences, l’employabilité et la création d’entreprise. Le sous-projet veillera à ce que le programme soit conforme aux standards internationaux avec des tests de certification dans des domaines spécifiques à la filière électricité », a expliqué la fondatrice de l’université Mercure. 

Madame Tounkara Mariama Diallo a ensuite remercié toute l’équipe du projet BoceJ pour leur coaching, leur disponibilité et le professionnalisme dont nous avons bénéficié depuis le lancement des appels à candidature en mars 2016. « Ceci est un réel motif d’encouragement pour nous en tant que bénéficiaire », s’est-elle réjouie.

Pour Thierno Iliassa BALDE, Gestionnaire du Projet BoCEJ, ce sous-projet vient à point nommé. « Ce projet vise à permettre aux jeunes d’avoir une panoplie de choix dans leur formation par rapport à l’offre d’emploi et en adéquation avec les besoins des entreprises. Mercure international a proposé un projet en relation avec l’électricité où on a beaucoup de difficulté dans ce domaine vu les incendies, les courts-circuits. Donc, c’est un projet qui vient à point nommé dans le domaine de l’électricité domestique et industrielle », a indiqué M. Baldé, rappelant que le BoCEJ est un projet initié par le Président de la République pour améliorer l’employabilité et l’emploi des jeunes en Guinée. 

« Dans cette composante, on essaie d’améliorer les curricula de formations au niveau des universités et au niveau des centres de formation professionnelles. C’est dans ce cadre qu’on a financé à hauteur de 400.000 dollars américains ce sous-projet qui est lancé aujourd’hui qui concerne l’électricité », a précisé Thierno Iliassa BALDE. Il faut rappeler que le BoCEJ est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 20 millions de dollars.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Dimanche 08 avril 2018 à 17:18

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS