Avis de décès

Facebook icon Twitter icon
Nécrologie
Feu Mr KOMA BEAVOGUI
Feu Mr KOMA BEAVOGUI

Les Familles Béavogui, Goepogui, Onivogui, Diallo et Sylla ont le regret d’annoncer le décès ce jour Lundi 2 Avril à 15h30, de leur père, grand père et arrière-grand-père, Mr KOMA BEAVOGUI, compagnon de l’indépendance de la République de Guinée et commis de l’Etat à la retraite. L’enterrement est prévu le jeudi 5 Avril. Les détails des obsèques seront communiqués incessamment. Prions pour le repos de son âme. 

Né vers 1926 à Maïta, Préfecture de Macenta, Mr Béavogui est instituteur de profession et a commencé sa carrière d’enseignant en 1948 à Timbi Madina, avant de servir dans plusieurs localités en Guinée dont Poredaka, Guzumbu et Macenta. Il s’engagea en politique très tôt en tant que militant du PDG/RDA, parti pour lequel il s’est battu en Guinée forestière contre les autorités coloniales avec d’illustres compagnons tels que Mori Camara, Bakary Camara, Massa Koivogui, Gnan Felix Mathorse, Jean Farague, etc.… aujourd’hui tous disparus. A l’avènement de la loi cadre, il fut élu député de la circonscription de Macenta en 1957 à l’assemblée territoriale française. Il rejoignit la capitale et fut élu et siégea dans la première Assemblée nationale de la jeune Guinée indépendante. Au cours des premières années de souveraineté du pays, il servit dans l’hémicycle avant de devenir en 1960, le premier Directeur de Batiport, la première entreprise d’Etat de matériaux de construction. En 1963, il rejoint le corps diplomatique Guinéen et est nommé Premier Secrétaire de l’Ambassade de Guinée à Belgrade dans la Yougoslavie de Tito, puis en 1965 Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire auprès de 10 pays de l’Europe Occidentale avec Siège à Bonn, en Allemagne Fédérale. Il est rappelé en Guinée en 1970 pour prendre la direction de La Société Nationale de plastiques SOGUIPLAST. Comme de nombreux hauts cadres de cette époque, il fera deux séjours au camp Boiro. Il en gardera des séquelles et un traumatisme jusqu’à sa mort. Pour l’anecdote, après son passage au camp, il était incapable de s’exprimer devant un dictaphone ou un enregistreur dont la seule vue le traumatisait. C’est ainsi que nombreux membres de la famille, chercheurs ou journalistes n’ont jamais réussi à enregistrer son témoignage. Après avoir fait valoir ses droits à la retraite en 1980, il est rappelé par la deuxième république du Président Lansana Conté en 1984 pour servir en qualité d’ambassadeur Plénipotentiaire au Nigeria, au Bénin et au Togo. Il quittera ce poste en 1987 pour une retraite définitive de la fonction publique. Son combat pour la démocratie ne s’est pour autant pas arrêté. Jusqu’au bout il a gardé sa foi en la Guinée et son peuple. Mr KOMA Béavogui laisse derrière lui, une longue lignée de descendants ; enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants. Parmi ceux-ci, de nombreux économistes, informaticiens, médecins, ingénieurs, juristes, etc.… résidents en Guinée, en Europe et aux Etats Unies dont le fils ainé, Mr Mohamed Béavogui, Sous-Secrétaire Général des Nations Unies.

Créé le Mercredi 04 avril 2018 à 12:12

Facebook icon
Twitter icon
Google icon