Santé : tenu à Conakry du quatrième comité de pilotage du projet LAB-NET…

Facebook icon Twitter icon
Santé
Un expert parle du projet COPIL
Un expert parle du projet COPIL

CONAKRY- Dans le but mettre renforcer le système de santé guinéen et particulièrement son réseau de laboratoires, le ministère de la Santé de la Guinée a organisé le quatrième comité de pilotage du projet LAB-NET, ce vendredi 9 mars 2018, a constaté Africaguinee.com.

L’initiative vise à accompagner les ministères guinéens de la santé, de l’enseignement supérieur et  de l’élevage pour la mise en réseaux de laboratoires experts de référence et des laboratoires de biologie médicale. Ce projet est financé par le Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères à hauteur de  3,1 millions d’euros et est mis en œuvre par un consortium piloté par Expertise France, avec l’Institut Pasteur de France et la Fondation Mérieux comme partenaires de mise en œuvre.

Le Professeur Lakiss Saïd Khalil, président du comité de pilotage représentant le Ministère de la santé, en Guinée dans son allocution a rappelé l’objectif de ce 4ème COPIL. Selon lui, il s’agit de passer en revue toutes les activités menées par le projet LAB-NET.

‘’ Dans Lab-net, il y a deux volets dont celui de l’enseignement supérieur pour mettre en place l’institut pasteur de Guinée. Il y a eu un état des lieux qui a été fait sur le plan de l’enseignement supérieur et tous les laboratoires de référence et de l’autre côté, la fondation Mérieux qui gère le volet Labo de Lab-net au niveau des structures restreintes au niveau régional et périphérique’’ a expliqué le professeur Lakiss.

Aux dires du président du COPIL,  le bilan est positif car beaucoup d’activités ont été réalisées et les partenaires qui assistent le ministère de la santé dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail du personnel.

‘’  J’ose affirmer qu’il y a assez d’avancées, cela nous a permis de beaucoup changer sur le terrain en matière de formation, d’infrastructures et d’équipements pour équiper les différents laboratoires régionaux et préfectoraux mais aussi au niveau de l’Institut pasteur de Guinée avec l’université de Conakry , il y a un laboratoire intermédiaire qui est prévu qui sera rendu probablement en Avril et qui permettra de poursuivre la formation des agents guinéens en matière de prise en charge des technologies de dépistage , de diagnostic en matière de technologie pour permettre à la Guinée de parer à toute éventuelle d’épidémie’’ a indiqué le président du comité de pilotage.

Sandra Perrot, responsable du pôle sur les interventions en santé du département en Santé , présente cette semaine en Guinée pour participer notamment au 4ème COPIL du projet Lab-Net , a pour sa part montré que l’objectif principal de ce projet est d’accompagner le ministère de la santé celui de l’enseignement supérieur et du ministère de l’élevage sur la mise en réseaux de laboratoires experts de référence et de laboratoire de biologie médicale.

‘’ Au sortir de ce COPIL, le projet LAB-NET a eu des acquis qu’il va falloir capitaliser et partager avec les départements concernés en Guinée ainsi qu’avec les partenaires. L’état des lieux des laboratoires a été un acte fondateur suite à la crise sanitaire Ebola. Cet état des lieux permet à la Guinée d’avoir une cartographie de ses labos et de pouvoir partager cet aspect avec tous les partenaires qui ont accompagné la Guinée dans la reconstruction, du renforcement de son système sanitaire. C’est une information qui est vraiment importante. Ensuite il y a tous les plans de formation, d’approvisionnement de laboratoire qui sont en train d’être mis en œuvre en partie grâce au projet LAB-Net  mais il y a d’autres partenaires qui travaillent également. La prochaine étape importante de ce projet c’est de pouvoir capitaliser nos actions et  de laisser à la Guinée le bilan de nos activités et de montrer en  quoi ce projet  a véritablement contribué au renforcement du système de sanitaire guinéen et l’application du règlement sanitaire international’’ a étalé Sandra Perrot.

De son côté, Dr François Xavier Babin de la fondation Mérieux a montré que  ce 4ème COPIL a permis de voir l’avancée des différents travaux notamment en ce qui nous concerne  la fondation Mérieux qui consiste à essayer d’aider tous les laboratoires des hôpitaux départementaux du pays pour améliorer la surveillance des maladies infectieuses suite à l’épidémie Ebola.

En conclusion, Noel Tordo, directeur de l’institut pasteur de Guinée à Conakry  a démontré que  ce laboratoire qui va être très bientôt fini permettra d’accueillir des formations plus spécialisées avec des outils modernes dans lequel l’université Gamal pourra former ses étudiants qui ont besoin de pratique.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Dimanche 11 mars 2018 à 11:29

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS