Guinée : Aboubacar Soumah accusé de vouloir déstabiliser Alpha Condé…

Facebook icon Twitter icon
Grève en Guinée
Aboubacar Soumah, leader du SLECG
Aboubacar Soumah, leader du SLECG

KANKAN-Ce sont de graves accusations contre le leader syndical Aboubacar Soumah qui dirige le mouvement de grève des enseignants en Guinée. Le Secrétaire général du SLECG est soupçonné de vouloir utiliser cette grève pour déstabiliser régime d’Alpha Condé alors que des troubles sont devenus récurrents ces dernières semaines à Conakry.

A Kankan, des enseignants ont protesté ce dimanche 11 mars 2018 contre la démarche qu’ils jugent jusqu’auboutiste des leaders du SLECG à Conakry. " Le problème c'est quoi ? En matière du syndicalisme, le syndicat doit faire des concessions, le syndicaliste est celui qui négocie, dialogue. Le syndicaliste ne doit pas se cramponner ", a expliqué Abou Camara leur porte-parole.

Ils accusent Aboubacar Soumah de rouler pour l’opposition qui le finance pour déstabiliser le pouvoir d’Alpha Condé. « C'est l'opposition qui a donné un schéma et finance Soumah dont l'aboutissement est le renversement du pouvoir. Nous ne sommes pas dans ça », a-t-il martelé, rappelant que sur les trois points inscrits dans leur plateforme revendicative, le gouvernement a déjà cédé sur deux.

Il a cité : « la levée de la suspension du salaire de leur Camarade Aboubacar Soumah, le paiement de 10%  fin Février sur les 40%. Le Gouvernement a proposé de payer 10 % en fin Mai, 10% en fin Septembre et 10% en Janvier 2019. Le  troisième point concerne l'ouverture d'un couloir de négociation pour les 8000 000 de salaire de base », a-t-il rappelé.

Ce samedi 10 mars, les syndicalistes après avoir rejeté la proposition de sortie de crise du Gouvernement ont réitéré que leur mouvement n’a rien de politique, il est plutôt social.

De Kankan, Amadou Oury Souare

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 656 44 26 28

 

Créé le Dimanche 11 mars 2018 à 19:14

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS